/news/coronavirus
Navigation

Le camping, «ça s'en vient», promet Geneviève Guilbault

Coup d'oeil sur cet article

La vice-première ministre Geneviève Guilbault a ressenti le besoin, vendredi, de rassurer les milliers de campeurs du Québec impatients de renouer avec leur activité estivale favorite.   

 • À lire aussi: Les musées, les bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir dès le 29 mai 

• À lire aussi: Voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit 

«On est très conscients de l'impatience par rapport au camping et à l'industrie du tourisme en général», a d’emblée reconnu Geneviève Guilbault. «Ça s’en vient», a-t-elle promis.      

Or Québec n’a toujours aucune date à annoncer aux campeurs qui n’en peuvent plus d’attendre le feu vert des autorités, alors que la saison estivale est à nos portes.      

Geneviève Guilbault a souligné que la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, «travaille d’arrache-pied» avec la santé publique afin de relancer l’industrie touristique de façon sécuritaire.      

«On vous entend, et on va trouver une solution pour que les gens puissent profiter de la nature cet été», a-t-elle ajouté.      

BEN PELOSSE / LE JOURNAL DE MONTRÉAL.

Mais la vice-première ministre demande aux campeurs de faire preuve de patience et de compréhension. «On ne peut pas tout faire en même temps», a plaidé Mme Guilbault.      

«Si on ouvre trop de choses en même temps, l’excès d’enthousiasme va devenir problématique et on va se ramasser rapidement avec une société qui va fonctionner comme si de rien n’était, mais on est encore dans l’installation d’une nouvelle norme sociale.»      

Plus tôt cette semaine, Camping Québec, de concert avec trois autres associations touristiques sectorielles, a demandé à Québec un calendrier clair pour préparer une réouverture.      

Le plan de sécurité sanitaire de Camping Québec a déjà l’aval de la santé publique depuis quelques jours. Or aucune annonce n’a été faite par le gouvernement Legault sur la réouverture.      

«Notre plan a été approuvé par la santé publique et diffusé à nos entrepreneurs il y a plus de deux semaines. Ceux-ci ont déjà mis en place tous les dispositifs de protection nécessaires à l’accueil sécuritaire de leurs clients. Alors, pourquoi l’annonce de la date de réouverture tarde-t-elle autant pour ces entreprises?» s’interrogeait le PDG de Camping Québec, Simon Tessier.      

Québec a déjà donné le feu vert à la reprise des activités journalières comme la pêche et la randonnée dans le réseau de la SÉPAQ, mais il est toujours interdit de profiter de l’hébergement touristique de ces sites.