/weekend
Navigation

Le top 10 d'Agatha Christie

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie Agatha Christie

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 40 ans après sa mort, la romancière britannique Agatha Christie est toujours aussi populaire. Alors si vous avez envie de faire travailler vos petites cellules grises, on a ce qu’il faut !  

Encore aujourd’hui, Agatha Christie est l’écrivaine de fiction la plus lue de la planète. Pour vous donner une idée, son célèbre Dix petits nègres s’est écoulé à près de cent millions d’exemplaires*. Un chiffre qui franchit le cap des deux milliards si on y ajoute le reste de son œuvre puisque, chaque année, ses histoires captivantes et faciles à lire continuent à séduire un très grand nombre de lecteurs de par le monde.

Sacrée « reine du crime » de son vivant, cette romancière britannique a en effet orchestré sur papier des centaines et des centaines de meurtres. Et de ce fait, elle a fortement contribué à rendre le genre policier beaucoup plus palpitant : que ce soit avec l’aide du détective Hercule Poirot ou avec celle de la vieille Miss Marple, ses héros fétiches, elle nous met chaque fois au défi de découvrir l’identité de l’assassin avant qu’elle ne soit révélée dans le dernier chapitre. Car si on suit attentivement l’intrigue, qui recèle quantité d’indices, on devrait en principe pouvoir y arriver... 

Prêt à relever le défi ? 

1. La mystérieuse affaire de Styles

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Dans ce tout premier roman policier d’Agatha Christie, qui a été publié en 1920, on peut suivre la toute première enquête du rondouillard détective belge Hercule Poirot. Laquelle se déroule dans le manoir où la riche et détestable Mme Emily Inglethorp a été empoisonnée dans la nuit du 16 au 17 juillet.

Pour la petite histoire, Agatha Christie aurait entamé la rédaction de ce livre à la suite d’un pari : écrire une histoire dans laquelle nous, lecteurs, aurions un mal de chien à identifier le coupable tout en ayant en main les mêmes infos que le principal enquêteur. 

2. L’affaire Protheroe

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Publié en 1930, c’est le premier roman qui met en scène Miss Marple, vieille fille austère capable de résoudre bien des affaires sans quitter St. Mary Mead, le petit village de campagne où elle habite. C’est d’ailleurs là que le colonel Protheroe choisira de s’établir pour écouler ses vieux jours... même s’il n’aura pas vraiment le temps d’en profiter : ayant rapidement réussi à se rendre impopulaire auprès des gens du coin, il ne tardera pas à être assassiné. Dans le bureau du pasteur, qui plus est ! Ensuite, à cette chère Miss Marple de découvrir qui a bien pu vouloir éliminer de la sorte ce pauvre vieux colonel.  

3. Le meurtre de Roger Ackroyd

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Ici, Agatha Christie nous convie à King’s Abbot, une jolie et tranquille bourgade de la campagne anglaise. Enfin, pas si tranquille que ça puisque Mme Ferrars, l’une de ses habitantes, a très récemment choisi de mettre fin à ses jours en absorbant une forte dose de véronal. Et un malheur arrivant rarement seul, un autre citoyen de King’s Abbot ne tardera pas lui aussi à mourir. Mais dans des circonstances totalement différentes. À la surprise de tous, Roger Ackroyd sera en effet retrouvé avec un poignard planté dans la nuque. Assisté par le médecin du coin, Hercule Poirot devra donc faire tourner ses petites cellules grises à plein régime pour dénouer tous les fils de l’intrigue.  

En passant, ç’a été le premier roman d’Agatha Christie à avoir été traduit en français. C’est aussi l’un de ses meilleurs. Bonne chance pour en deviner la fin ! 

4. Le crime de l’Orient-Express

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Pour celles et ceux qui n’ont encore jamais vu les adaptations cinématographiques de ce très célèbre roman, un court résumé s’impose : alors qu’Hercule Poirot se trouve à bord de l’Orient-Express, un riche Américain va se faire assassiner à coups de couteau. Douze, pour être plus précis. Ce drame va évidemment fortement ébranler tous les passagers, d’autant plus qu’à cause d’une grosse tempête de neige, le train devra rester bloqué au milieu de nulle part durant plusieurs jours. En d’autres termes, Poirot disposera de tout le temps nécessaire pour confondre avec brio le meurtrier.  

5. Dix petits nègres

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Sans conteste notre roman préféré d’Agatha Christie... même si son titre n’a rien de politiquement correct ! Le titre est tiré en fait d’une vieille comptine populaire dont le premier couplet est « Dix petits nègres s’en allèrent dîner. L’un d’eux s’étouffa et il n’en resta plus que neuf. » Oui, très joyeux tout ça. Parce qu’au dixième couplet, il n’en restera plus aucun, tous ayant péri d’une manière ou d’une autre. C’est d’ailleurs ce qui attendra aussi les personnages du livre : invités à passer quelques jours sur l’île du Nègre, ils seront tués les uns après les autres... 

6. Mort sur le Nil

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Un autre grand classique agathachristinien, qui nous permet d’ajouter un petit détail biographique : c’est au cours d’une croisière au Moyen-Orient que la reine du crime a rencontré l’archéologue Max Mallowan, qui deviendra assez vite son second époux. 

Sept ans plus tard, soit en 1937, on verra ainsi son célèbre détective belge faire lui aussi une croisière. Sauf que les choses se passeront nettement moins bien, puisqu’une jeune femme sera retrouvée assassinée alors qu’elle venait à peine de se marier. De l’avis d’Agatha Christie en personne, ce serait le meilleur opus de la série Poirot.  

7. Meurtre en Mésopotamie

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Quitte à être dans le coin, autant rester au Moyen-Orient. Alors bienvenue en Mésopotamie (l’actuel Irak), où on sera rapidement dirigé vers le chantier de fouilles archéologiques de Tell Yarimjah. Un endroit qui aurait sans doute pu être très agréable à visitewr... si l’un des membres de l’expédition n’avait pas connu une fin atroce. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, toutes les personnes présentes auront un alibi en béton. Mais ce bon vieux Poirot, qui passait justement par là, ne mettra pas longtemps à comprendre que l’une d’elles a forcément menti...  

8. Un cadavre dans la bibliothèque

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Finis, les meurtres égyptiens ou mésopotamiens ! On retourne en Angleterre, juste à temps pour assister à une scène presque cocasse : alors qu’elle est en train de rêver au premier prix qu’elle pourrait remporter avec ses pois de senteur, Dolly Bantry est tirée du lit par les cris de sa femme de chambre : il y a un cadavre dans la bibliothèque ! Plus étonnant encore, Dolly n’a pas la moindre idée de qui peut bien être la jeune fille qui a été étranglée sous son toit. En revanche, elle connaît quelqu’un qui pourrait l’aider à y voir plus clair : Miss Jane Marple !  

9. Un meurtre sera commis le...

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Côté titres, il faut avouer qu’Agatha Christie manquait un peu d’originalité. Mais lorsqu’on a, comme elle, écrit des romans policiers (plus de 80, quand même) pendant près de 75 ans, il est probablement presque naturel de revenir régulièrement au mot « meurtre ». Et celui dont on va parler ici sera annoncé noir sur blanc, avec l’heure et le lieu, dans la rubrique Avis personnels de la Gazette de Chipping Cleghorn. Mais bien sûr, tous les habitants de cette petite communauté commenceront d’abord par penser qu’il s’agit là d’une simple farce de mauvais goût. Ce qui ne sera évidemment pas tout à fait le cas...   

10. Le train de 16 h 50

Agatha CHRISTIE
Photo courtoisie

Pour conclure ce dossier, on aurait également pu choisir Le miroir se brisa, Le major parlait trop ou Hercule Poirot quitte la scène. Mais on a fini par retenir celui-ci, parce que le relire nous a un peu rappelé La fille du train de Paula Hawkins : alors qu’elle se trouve à bord d’un train en direction de Brackhampton et Milchester, une dame d’un certain âge apercevra brièvement dans un autre train une femme. Qui se fait étrangler par un inconnu se tenant de dos. Que dire de plus ? Eh bien... Un autre bon polar signé Agatha Christie ! 


* À titre de comparaison, Les aventures de Sherlock Holmes s’est vendu à 60 000 000 d’exemplaires et le premier tome de Millénium à 30 000 000 d’exemplaires.