/news/education
Navigation

Super profs de la pandémie: en mission quotidiennement

meilleur prof
Photo courtoisie James Laurence Charpentier et sa collègue Debby Tudor.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début du confinement, un enseignant du secondaire donne un rendez-vous quotidien en visioconférence à ses élèves qui ont besoin d’un appui particulier, afin de briser l’isolement et de tout faire pour qu’ils conservent leurs acquis scolaires.  

• À lire aussi: Super profs de la pandémie: des perles rares 

«Pour moi, c’était aussi important que de soigner les malades. Il fallait aider nos élèves à réussir», explique James Laurence Charpentier.   

Ce dernier est enseignant ressource et professeur d’univers social (histoire et géographie) auprès de deux classes d’élèves de 2e secondaire qui ont besoin d’appuis particuliers à l’école Antoine de Saint-Exupéry, à Montréal.   

Dès le début, M. Charpentier a téléphoné à ses 60 élèves. Il parle aussi à leurs parents toutes les deux semaines.   

Chaque jour de la semaine, il donne rendez-vous à ses élèves de 13 h 30 à 15 h 30 sur la plateforme Teams. Il y donne une heure de cours et supervise ensuite des travaux pratiques en répondant aux questions.   

Rendez-vous quotidien  

M. Charpentier en profite pour saluer le travail de ses collègues Debby Tudor (français) et Nadia Said (mathématique) qui participent avec lui à l’exercice.   

«Mes élèves peuvent être désorganisés. Il leur fallait une routine et un lieu de rassemblement. Mes élèves en profitent pour blaguer et discuter», raconte l’enseignant de 35 ans.   

Ça semble fonctionner puisque plus de la moitié des élèves sont au rendez-vous tous les jours. Certains qui ont des troubles de comportement surprennent même leur enseignant en travaillant mieux en télétravail qu’en classe.