/sports/others
Navigation

Au service des entraîneurs

Marc Schryburt a créé sur Facebook une plateforme virtuelle pour faciliter le travail du coaching de haut niveau

Marc Schryburt
Photo courtoisie Marc Schryburt (photo) a mis sur pied une plateforme sur Facebook permettant aux entraîneurs sportifs d’échanger en ces temps de pandémie. Plusieurs personnalités connues ont d’ailleurs profité de ce nouvel outil virtuel pour donner des conférences web et répondre aux questions des membres.

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas que les athlètes qui ont vu leur quotidien être chamboulé lorsque la planète sportive a été mise sur pause en raison de la pandémie de COVID-19, les entraîneurs aussi. 

Marc Schryburt
Photo courtoisie

Devant cet inconnu, Marc Schryburt a décidé de créer une communauté de partage virtuelle qui a connu un succès instantané et à laquelle des entraîneurs de renom tels que Stéphan Larouche ou Danny Maciocia ont participé. Un mois plus tard, il souhaite maintenant rejoindre les entraîneurs bénévoles à travers le Québec qui, eux aussi, font face à l’inconnu. 

Marc Schryburt
Photo courtoisie

Schryburt a passé sa vie à travailler avec des entraîneurs et des athlètes de haut niveau. Directeur international du coaching et de la formation des athlètes du Cirque du Soleil, il a aussi été le vice-président haute performance de l’Institut national du sport du Québec de 2016 à 2019, en plus de travailler comme entraîneur pour les Carabins de Montréal, le Vert et Or de Sherbrooke et les Redmen de McGill. 

« Quand le sport a été arrêté à la fin mars, tout le monde se posait des questions. Les Olympiques étaient annulés et reportés à l’an prochain et les entraîneurs se demandaient tous comment ils allaient faire pour accompagner leur gang sur le terrain », explique-t-il. 

Marc Schryburt
Photo courtoisie

Avec l’aide d’une vingtaine de contacts entraîneurs, Schryburt a donc eu l’idée de mettre en place la plateforme « Efficient coaching efficace », sur Facebook. Le but étant de recevoir des entraîneurs de renom pour parler des enjeux actuels sous forme de conférence web que tous les membres pouvaient regarder tout en interagissant et en posant des questions. 

De 20 personnes, ils sont passés à 1200 en l’espace d’un mois. En plus de Larouche et Maciocia, ils ont également reçu le nutritionniste du Canadien de Montréal, Martin Fréchette. 

La semaine dernière, l’entraîneur adjoint de l’équipe nationale de soccer belge s’est même joint à l’une des discussions. 

REJOINDRE PLUS DE GENS 

Heureux du succès de l’initiative, Schryburt aimerait toutefois que sa plateforme, gratuite et ouverte à tous, ne soit pas réservée strictement aux entraîneurs de haut niveau. 

« On a avantage à ouvrir ça au plus de monde possible. Ce qu’on a créé, ce sont des occasions de rassemblement qui peuvent devenir une forme de mentorat pour les pairs. Au Québec, il y a des centaines de gens, des policiers ou des avocats, qui sont des entraîneurs la fin de semaine et qui se posent les mêmes questions à savoir comment ils vont pouvoir garder contact avec leurs jeunes. » 

UNE INITIATIVE À CONSERVER 

Pour M. Schryburt, « Efficient coaching efficace » mériterait de survivre au-delà de la pandémie. 

« C’est exactement ce que me disait Stéphan Larouche il y a deux semaines. On ne va pas arrêter. Probablement qu’il y en aura moins souvent qu’en ce moment mais clairement, on a développé une communauté de partage qu’on veut offrir à tout le monde. »