/news/consumer
Navigation

Le nouveau visage du magasinage à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Ouverts depuis trois semaines dans la région de Québec, et pour un premier dimanche depuis l’interdiction, les commerces ont changé leurs façons de faire en raison de la COVID-19 au point où les clients doivent s’adapter.

Longues files d’attente et lavage des mains obligatoire font désormais partie de l’expérience client, alors que les règles sanitaires sont strictes.

«C’est vraiment différent, il faut faire la file maintenant. C’est comme dans les films», explique une cliente de la SAQ.

Dans les magasins de vêtements, c'est tout un protocole pour l'essayage.

«Il y a une limite de 4 morceaux pour aller les essayer et ensuite on demande aux gens de les remettre dans un panier ou sur une pole de magasinage. Nous allons les laisser là toute la nuit et les replacer le lendemain matin», explique le directeur du magasin SAIL de Québec, Philippe Radermaker.

Chez Roba sur la rue Saint-Jean, on tente de garder la tête hors de l'eau malgré des pertes de plus de 50%.

«C’est une réouverture plutôt calme. On ressent une baisse en général dans la ville. Il y a beaucoup moins de monde en général, de touristes, les gens des bureaux, le centre des congrès. On sent une accalmie», ajoute la propriétaire, Catherine Rouleau.

La réalité est la même partout au Québec. Impossible d'éponger les pertes des derniers mois.

«C’est 10 milliards de dollars de vente qui ont été perdus depuis la fin mars, depuis les deux derniers mois pour le Québec seulement», précise Manuel Champagne, directeur chez Détail Québec.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com