/news/currentevents
Navigation

Enlèvement et homicide d’un homme à Laval : accusés d’un meurtre 3 ans plus tard

Une histoire de dette de drogue serait à l’origine de l’enlèvement puis de l’homicide en mars 2017 à Laval

Enlèvement et homicide d’un homme à Laval : accusés d’un meurtre 3 ans plus tard
Photo Agence QMI, Maxime Deland

Coup d'oeil sur cet article

L’enquête sur l’enlèvement et l’homicide d’un homme lié au crime organisé abandonné en bordure de l’autoroute 13 il y a trois ans pourrait finalement avoir été résolue mercredi avec la comparution de deux suspects.  

Manuel Savoie, 45 ans, et Marc Laflamme-Berthelot, 36 ans, ont comparu mercredi par visioconférence au palais de justice de Laval pour répondre à des accusations d’homicide involontaire, d’enlèvement et de séquestration.  

Ils demeurent détenus en attendant la suite des procédures et doivent revenir devant le juge au début du mois de juin.  

La victime dans ce dossier, Kellen Seow, avait été enlevée dans le stationnement du restaurant Tutti Frutti de Laval le 21 mars 2017 après avoir déjeuné avec une connaissance qui lui avait donné rendez-vous. 

À l’arrivée des services d’urgence en mars 2017 en bordure de l’autoroute 13 nord, Kellen Seow était tellement amoché qu’il s’agissait d’une mort évidente.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
À l’arrivée des services d’urgence en mars 2017 en bordure de l’autoroute 13 nord, Kellen Seow était tellement amoché qu’il s’agissait d’une mort évidente.

Enlevé après un rendez-vous 

L’homme de 34 ans a été roué de coups avant d’être abandonné en bordure de l’autoroute 13, à moins de cinq kilomètres d’où il avait été kidnappé, une vingtaine de minutes plus tard.  

Des témoins avaient rapporté l’avoir vu faire quelques pas, visiblement blessé, avant de s’effondrer dans l’accotement.  

Lorsqu’il a été trouvé par les secours, il s’agissait d’une mort évidente.  

Enlèvement et homicide d’un homme à Laval : accusés d’un meurtre 3 ans plus tard
Photo le Journal de Montréal, Martin Alarie

Selon nos informations, la victime et les deux suspects sont liés au crime organisé. Une histoire de dette de drogue serait à l’origine du crime.  

Savoie a été arrêté dans le stationnement de la quincaillerie RONA de Terrebonne mercredi matin. Comme la Sûreté du Québec avait des raisons de croire qu’il pouvait être dangereux, le Groupe d’intervention tactique s’est chargé de lui passer les menottes.  

Une perquisition a également été menée à son domicile de Mascouche peu après.  

L’arrestation de son présumé complice, Marc Laflamme-Berthelot, a été beaucoup plus simple. Le trentenaire se trouvait déjà à la prison de Port-Cartier, sur la Côte-Nord, où il purge une sentence pour s’être introduit chez le mafioso Francesco Del Balso en mai 2017.  

Marc Laflamme-Berthelot.
Photo Courtoisie
Marc Laflamme-Berthelot.

Mafia et 911 

Avec un complice, Laflamme-Berthelot s’est présenté cagoulé chez l’ex-homme fort du clan Rizzuto, où il aurait demandé à le voir. Del Balso était absent, mais a immédiatement contacté le 911 lorsqu’il a été informé par texto que quelque chose de grave était en train de se produire chez lui. Les deux suspects, armés, auraient braqué leur revolver sur une femme et deux enfants qui se trouvaient dans la maison, en plus de les rouer de coups.   

Ils ont été arrêtés peu de temps après au terme d’une courte poursuite.