/sports/hockey
Navigation

Séries de la LNH : Edmonton vit d’espoir

HKO-HKN-SPO-CALGARY-FLAMES-V-EDMONTON-OILERS
Photo AFP Le stade Rogers Place, à Edmonton

Coup d'oeil sur cet article

Si Montréal n’accueillera aucun match des prochaines séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, Edmonton figure parmi les destinations possibles.

«Je sais qu’Edmonton a coché, à mon avis, toutes les conditions, s’est avancé le directeur général des Oilers Ken Holland, mercredi, vantant du même souffle le travail effectué par l’homme d’affaires Bob Nicholson et des autres membres d’Oilers Entertainment Group. On a des installations fabuleuses avec une glace d’entraînement.»

«Ce serait important pour notre ville pour plusieurs raisons économiques, a poursuivi Holland. D’être le point central pour 12 équipes signifierait beaucoup pour la population d’Edmonton et probablement aussi pour le reste de l’Alberta.»

Pour l’instant, la ville albertaine fait partie des dix candidates. Une ville doit recevoir les équipes de l’Association de l’Est, une autre celles de l’Ouest.

En attendant qu’une décision soit rendue, les Oilers doivent se préparer pour une éventuelle série 3 de 5 contre les Blackhawks de Chicago.

«Ça devait être une série fantastique, a projeté Holland. Évidemment, Chicago possède une très bonne équipe avec plusieurs bons joueurs, des joueurs qui ont déjà gagné la Coupe Stanley. Il y a encore une longue route devant nous et beaucoup de choses peuvent survenir d’ici là, mais tout est là pour une fantastique série.»

Des fleurs à Draisaitl

Holland n’a finalement pas manqué de féliciter l’attaquant des Oilers Leon Draisaitl, qui a officiellement remporté le trophée Art Ross, remis au meilleur pointeur de la saison régulière.

«À 24 ans, il continue de franchir des étapes dans sa carrière, c’est un accomplissement incroyable», a-t-il noté, à propos de l’auteur de 110 points en 71 matchs cette saison.