/news/health
Navigation

39 degrés dans un CHSLD à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

La chaleur caniculaire qui frappe la province est extrêmement pénible pour les aînés dans les CHSLD, mais aussi pour le personnel de plusieurs établissements. 

• À lire aussi: Des patients pleurent parce qu’il fait trop chaud

• À lire aussi: Ouverture d’urgence des haltes fraîcheur à Montréal

• À lire aussi: Critiquée, Marguerite Blais est sur la défensive

La journée de mercredi a été particulièrement difficile alors que le mercure a grimpé jusqu’à 36,6 °C à certains endroits. L’équipement de protection nécessaire pour se protéger contre la COVID-19 a rendu, pour plusieurs, la situation encore plus pénible.

Avec leurs masques, visières, jaquettes et gants, les travailleurs de la santé souffrent de la chaleur et ont plus de difficulté à s’hydrater. Les résidents, quant à eux, deviennent plus amorphes.

«Des travailleurs nous ont rapporté une pointe de chaleur à 39 °C sur un étage dans un CHSLD à Montréal», a expliqué Alain Croteau, du Syndicat des employés du CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Il affirme que de nombreux employés s’inquiètent des conditions de travail dans lesquelles ils auront à évoluer cet été.

Dans plusieurs CHSLD, dont le Centre d'hébergement Jean-De La Lande, on commençait jeudi à installer des unités de climatisation.

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a dû se justifier sur les délais avant de doter les CHSLD de climatiseurs.

«On parle de quelque chose d’exceptionnel qui s’appelle un virus, qui était inconnu, et dont on a découvert plein de facettes en cours de route [...] On voulait vraiment savoir si, par la ventilation et la climatisation, il pourrait y avoir propagation», a affirmé Mme Blais.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.