/entertainment/movies
Navigation

Antigone sacré meilleur film aux Écrans canadiens

Antigone
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le film Antigone de la réalisatrice québécoise Sophie Deraspe a remporté les grands honneurs de la section cinéma des Écrans canadiens jeudi soir en raflant cinq prix, dont celui du meilleur film.

• À lire aussi: La SODEC finance 15 films

• À lire aussi: Prix Écrans canadiens: des présentations virtuelles pour les gagnants

• À lire aussi: Prix Iris: une nomination de plus pour «Matthias et Maxime» de Xavier Dolan

Antigone, une adaptation contemporaine de la pièce de Sophocle, a également reçu les prix du meilleur scénario adapté, de la meilleure actrice (remis à Nahéma Ricci), de la meilleure actrice de soutien (Nour Belkhiria) et du meilleur montage (Geoffrey Boulangé). 

Le film de Sophie Deraspe (sur la photo) «Antigone» a reçu cinq prix aux Écrans canadiens, dont celui du meilleur film.
Photo d'archives, Agence QMI
Le film de Sophie Deraspe (sur la photo) «Antigone» a reçu cinq prix aux Écrans canadiens, dont celui du meilleur film.

« Je suis super contente, surtout pour mes deux actrices, a confié Sophie Deraspe, jointe jeudi soir après la remise de prix.

« C’est une magnifique reconnaissance, d’autant plus que la compétition était très forte cette année. C’est juste étrange de vivre ces émotions fortes alors qu’on est confinés chacun chez soi. Normalement, on aurait dû célébrer tous ensemble à Toronto. »

Les prix Écrans Canadiens, qui récompensent le meilleur du cinéma canadien, ont été remis jeudi soir sur la page Facebook de l’événement. Les prix pour le milieu de la télévision avaient été décernés la veille. La cérémonie des Écrans canadiens devait avoir lieu à la fin mars, à Toronto, mais le gala a été annulé à cause de la pandémie. 

15 prix pour le Québec

Les artisans du film Antigone ne sont pas les seuls Québécois à s’être illustrés dans cette remise de prix. Le drame historique Le chant des noms de François Girard a remporté cinq prix (dont celui de la meilleure musique originale) tandis que la comédie satirique Le vingtième siècle du Montréalais Matthew Rankin est repartie avec trois statuettes.

Nommé dans cinq catégories, le film Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault n’a obtenu qu’un seul prix : celui du meilleur acteur de soutien, remis à Rémy Girard. 

Enfin, soulignons que le prix Écran d’or, remis au film canadien ayant récolté le plus d’argent au box-office dans la dernière année, a été décerné à la comédie québécoise Menteur