/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: des nouvelles projections encourageantes pour Montréal

L’INSPQ a publié jeudi de nouveaux scénarios moins pessimistes qu’au début du mois

Déconfinement
Photo Jean-François Desgagnés Une faible adhésion aux mesures sanitaires dans le Grand Montréal pourrait « mener à une augmentation des hospitalisations et des décès » cet été.

Coup d'oeil sur cet article

Trois semaines après la publication de scénarios catastrophes, les experts de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ont publié jeudi des projections beaucoup plus encourageantes sur l’impact du déconfinement à Montréal.

• À lire aussi: 10 000 préposés recherchés: «Engagez-vous!» demande François Legault

• À lire aussi: Tourisme dans les régions: le Dr Horacio Arruda «recommande que les gens restent dans leur univers»

• À lire aussi: COVID-19: 74 nouveaux décès et 563 cas supplémentaires au Québec

Au début mai, le même groupe d’experts dirigé par le professeur Marc Brisson en avait fait réagir plus d’un en publiant, un vendredi soir, des projections qui faisaient craindre plus de 10 000 nouveaux cas (détectés et non détectés dans la population générale, en excluant les CHSLD) par jour en cas de déconfinement à Montréal, dès le mois de juin.

Déconfinement
Graphique courtoisie de l'INSPQ

Les nouveaux scénarios, qui tiennent compte du report de la réouverture des écoles et des commerces, prévoient maintenant, en juin, environ 1000 à 1500 nouveaux cas par jour dans le Grand Montréal, selon l’adhésion aux mesures de distanciation.

Du côté des décès, alors qu’on projetait en date du 7 mai jusqu’à 150 décès par jour en juillet, on observe dans les nouveaux graphiques une moyenne qui se situerait entre 15 et 30 décès par jour, en fonction du respect fort ou faible des consignes de la santé publique.

Déconfinement
Graphique courtoisie de l'INSPQ

Frileux avec leurs chiffres

Très frileux à l’idée de nommer ces chiffres, le Dr Brisson a indiqué lors d’un breffage technique avec les journalistes que la trajectoire de l’épidémie est « encore difficile » à déterminer.

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, à QUB Radio:

Il faut dire que les projections publiées en catimini début mai avaient soulevé beaucoup d’inquiétude. Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, avait ensuite avoué qu’il avait mal évalué l’ampleur de la réaction que provoquerait leur interprétation.

« Il y a de l’incertitude autour de nos prédictions », a souligné jeudi le Dr Brisson, qui pilote le Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses.

Déconfinement
Graphique courtoisie de l'INSPQ

« La situation épidémique de la COVID-19 est fragile pour le Grand Montréal », considère encore le groupe d’experts.

Ainsi, une faible adhésion aux mesures (telles que la distanciation physique, les limites du nombre de clients à l’intérieur des commerces ou la présence de plexiglas aux caisses) lors du déconfinement pourrait, dans le Grand Montréal, « mener à une augmentation des hospitalisations et des décès » en juillet et août.

Déconfinement
Graphique courtoisie de l'INSPQ

L’importance des mesures

« Ce qu’on voit dans le modèle actuel, c’est que, dépendant de l’adhésion de la population aux mesures de protection, on pourrait facilement se remettre, déjà, à remonter [la courbe épidémique], avant même l’automne », a commenté Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l’INSPQ.

« Je pense qu’il y a un message vraiment important dans le travail qu’on vient de présenter, que l’évolution de l’épidémie va dépendre, de façon critique, de comment les gens vont respecter toutes les mesures pour se protéger », a insisté le Dr De Serres.

Ailleurs au Québec, soit à l’extérieur de Montréal, la situation est toujours aussi stable. Tout porte à croire que l’aplatissement de la courbe se maintiendra si le déconfinement est réussi.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.