/news/transports
Navigation

Possible démolition d’un immeuble dans Saint-Roch

Coup d'oeil sur cet article

Pour les besoins du futur tramway, la Ville de Québec envisage la possibilité d’acquérir puis de démolir le bloc de 12 logements du 390, rue des Embarcations, dans Saint-Roch.

Il s’agit là d’un des quatre scénarios évoqués dans un document rendu public sur le site internet du réseau structurant de transport. 

Le but est d’aménager de nouveaux stationnements pour compenser la perte de 112 cases privées consécutive au passage du tramway sur ce tronçon aux frontières de Saint-Roch et de Limoilou.

« Il n’est pas question qu’il y ait une démolition du 390. Il faut trouver d’autres solutions pour relocaliser les stationnements », s’est insurgée Lynda Chabot, porte-parole des citoyens du secteur. 

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, a estimé que les quatre scénarios sont « inenvisageables », car on manque déjà de stationnements dans le coin. « Le scénario de la démolition est le pire », a-t-il précisé. 

Jean Rousseau, conseiller de Démocratie Québec, refuse également la démolition. Il juge qu’une solution peut être trouvée avec l’acquisition d’une bande de terrain de l’usine Rothmans, située à proximité. 

« Aucune décision prise »

À la municipalité, le porte-parole David O’Brien jure que les quatre scénarios « sont purement des hypothèses de travail qui ont été analysées. Il n’y a aucune décision de prise concernant une éventuelle démolition d’un bâtiment tel qu’évoqué dans l’un des scénarios. La Ville discutera en premier lieu avec les citoyens pour trouver la meilleure solution applicable. »