/opinion/columnists
Navigation

Une grosse gaffe

Coup d'oeil sur cet article

Une publicité de Maxi mettant en vedette l’humoriste Martin Matte, porte-parole de la chaîne, fait scandale depuis sa mise en ligne jeudi matin.

Dérapage

Dans la pub, qui a été retirée depuis, on l’entend dire qu’il s’est donné comme défi, depuis le début du confinement, de goûter à tous les produits québécois.

Le problème, c’est que Martin Matte est vêtu d’un fat suit. Il a tellement mangé, qu’il est devenu gros.

C’est drôle de rire des gros (non). C’est d’ailleurs la dernière forme de discrimination socialement acceptable.  

Sans surprise, cela a suscité la grogne. Plusieurs ont qualifié la publicité de grossophobe puisqu’elle encourage les préjugés liés à l’obésité. 

La pub, pour être efficace, doit s’inscrire dans son époque. Alors je saisis mal comment à l’agence LG2 on a pu penser que, dans le contexte actuel, c’était une bonne idée.

Personne, dans le processus d’approbation, ne s’est dit que ce n’était pas le flash du siècle de déguiser Martin Matte avec un costume qui évoque un corps qui, rappelons-le, est toujours stigmatisé.

Comment des marques ont-elles pu s’associer à cette idée douteuse? Et comment Maxi peut-il endosser cette idée, au péril de s’aliéner une partie de sa clientèle?

C’est plate à dire, parce que Martin Matte est un humoriste que j’adore, mais sur ce coup, il l’a échappé. Voir qu’il a enfilé ce costume en se disant que c’était une bonne idée.

Ce n’est pas drôle

Il y en a pour dire qu’on fait un scandale avec rien, que c’est juste de l’humour. Renseignez-vous.

Demandez-vous ce que ça fait de se faire répéter sans cesse que si on est gros, c’est de notre faute.

Le poids n’est pas uniquement une question de choix, et c’est précisément le message qu’envoie cette publicité.

Alors pas bravo Maxi, pas bravo agence LG2, et pas bravo Martin Matte. Vous nous avez habitués à mieux.