/world/america
Navigation

Le Brésil devient le 4e pays avec le plus de morts, devant la France

Le Brésil devient le 4e pays avec le plus de morts, devant la France
AFP

Coup d'oeil sur cet article

BRASILIA | Le Brésil est devenu samedi le quatrième pays au monde ayant enregistré le plus de décès liés au coronavirus, avec 28 834 morts, selon le ministère de la Santé, devançant la France. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Pays de 210 millions d’habitants, le géant sud-américain a recensé 956 décès supplémentaires en 24 heures et un nouveau record quotidien du nombre de personnes contaminés -- 26 928 --, ce qui porte le total à 465 166 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

Le Brésil reste largement derrière les États-Unis, pays le plus touché avec au moins 103 000 morts, suivis du Royaume-Uni (38 376) et de l’Italie (33 340), la France étant cinquième (28.771), selon le dernier comptage de l’AFP de samedi.

Au Brésil, des experts estiment que le nombre d’infections pourrait être jusqu’à 15 fois plus élevé que ce qu’indiquent les chiffres officiels, étant donné que le pays ne pratique pas de tests de masse et qu’il accuse un retard dans leur traitement.

Les deux États qui totalisent le plus grand nombre de décès et de contaminations sont Sao Paulo et Rio de Janeiro (tous deux dans le sud-est), même si les habitants les plus affectés par rapport à leur population sont les pauvres du Nord et du nord-est du pays, dont les systèmes de santé sont presque à la limite de leurs capacités.

La pandémie progresse au Brésil dans un climat de confrontation entre les gouverneurs et les maires qui ont appliqué des quarantaines partielles alors que le président Jair Bolsonaro considère ces mesures comme une ruine économique.

« Corona sceptique », M. Bolsonaro continue de participer aux manifestations de ses partisans et de se rendre dans les banlieues de la capitale Brasilia, provoquant des attroupements alors que la distanciation sociale est recommandée par les experts pour lutter contre l’épidémie.