/sports/others
Navigation

Vélo: mieux vaut prévenir les crevaisons

Mountain biker is travelling in the highlands of Tusheti region, Georgia
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Devoir rebrousser chemin en raison d’une crevaison... Telle est la hantise des cyclistes ! Pour éviter l’interruption subite d’une randonnée, il est recommandé de rouler sur des pneus adaptés à son vélo et adéquatement gonflés, puis de faire preuve de prévoyance. 

Choisir les bons pneus

pneus adaptés à son vélo.
Photo courtoisie, Mathieu Performance
pneus adaptés à son vélo.

Le type de vélo que l’on enfourche (de montagne, de route, hybride, électrique, à pneus surdimensionnés, etc.) ainsi que les endroits où l’on pédale le plus fréquemment (les pistes cyclables asphaltées, les chemins de gravier, les sentiers en montagne, etc.) vont guider le choix des pneus que chaussera notre bicyclette. Si, « pour des raisons monétaires, de look ou de performance », explique Philippe Desgagnés, copropriétaire de Mathieu Performance, des pneus de mauvaise qualité ou dont la dimension ne serait pas adaptée au vélo étaient installés, leur résistance en serait réduite.

On retrouve une incroyable variété de pneus de vélo sur le marché, dont le prix, la qualité et la technologie peuvent rivaliser avec les pneus de voiture, voire les dépasser. Pour un usage récréatif toutefois, des pneus d’une valeur de 50 $ à 60 $ vont offrir « une technologie et une gomme intéressante », affirme M. Desgagnés. Pour plus de résistance, des modèles de plus grande qualité présentent même des renforts anti-crevaison.

En vélo de montagne, l’usage de pneus sans chambre à air est fréquent. Notons qu’ils chaussent peu à peu d’autres types de vélos. « Un liquide d’étanchéité vient alors boucher les pores du pneu et créer une enveloppe à l’intérieur », explique Steven Gignac, copropriétaire de l’atelier J’répare ton vélo, à Limoilou.

Puisque « l’une des causes de crevaison est lorsque la chambre à air vient se pincer sur la jante », ce type de pneu élimine ce problème, explique M. Desgagnés. Et si un trou était créé par un morceau de verre ou une roche, la membrane protectrice à l’intérieur le reboucherait aussitôt.

La pression adéquate

Bien gonfler ses pneus.
Photo courtoisie, Mathieu Performance
Bien gonfler ses pneus.

Une pression d’air inadéquate dans les pneus représente la première cause de crevaison, indique M. Desgagnés. La pression doit se maintenir entre la valeur minimale et la valeur maximale indiquées en livre par pouce carré (psi) sur le flanc du pneu. Idéalement, M. Desgagnés suggère de se rapprocher le plus possible de la valeur la plus élevée, sans toutefois la dépasser, puisqu’un pneu trop gonflé a plus de risque d’exploser. À l’inverse, un pneu trop mou est plus susceptible d’être crevé, en plus d’« affecter la performance et entraîner du surmenage », souligne M. Gignac.

Une pompe manuelle dotée d’un manomètre, particulièrement celle que l’on manie à deux mains en la retenant au sol avec les pieds, convient généralement à la vérification et au gonflement des pneus. Une opération qui devrait être faite avant chaque randonnée.

Être prévoyant

Équipement de secours
Photo courtoisie, Mathieu Performance
Équipement de secours

Pourquoi ne pas en profiter pour réaliser une inspection visuelle des pneus, avant de partir ? « S’assurer que le pneu est bien hydraté, indique M. Gignac, que rien n’y est inséré, que la jante n’est pas brisée, qu’il n’y a pas de signes de corde, etc. » Si les pneus sont aplatis ou si la bande de roulement est usée, c’est qu’il est temps de les remplacer.

En randonnée, transporter une chambre à air de rechange ou un ensemble de réparation, une trousse d’outils de dépannage et une pompe ou une cartouche de co2, permet de changer ou de réparer la chambre à air endommagée (recyclable chez les détaillants de vélo) pour s’assurer un retour à la maison sur deux roues.