/weekend
Navigation

Les ventes en ligne continuent d’être populaires

Shannon Desbiens
Photo courtoisie Shannon Desbiens

Coup d'oeil sur cet article

Avec la réouverture physique des librairies, Shannon Desbiens croyait que les ventes en ligne étaient pour diminuer. Ce qui n’est pas du tout le cas.

« On a la broue dans le toupet », a laissé tomber le libraire du commerce Les Bouquinistes, à Chicoutimi.

La hausse des commandes effectuées en ligne se maintient, même si la librairie a pu ouvrir ses portes le 4 mai dernier. 

« Il y en a un peu moins de commandes, mais elles sont plus volumineuses en quantité. Il n’est pas rare de recevoir des commandes de sept ou huit livres », a-t-il fait remarquer, lors d’un entretien téléphonique.  

Cinq employés à temps plein travaillent sur le plancher. 

« On fait face à un beau problème. Il faut répondre aux clients qui viennent et aussi préparer les commandes qui continuent à arriver en grand nombre par le site transactionnel leslibraires.ca », a-t-il indiqué. 

La librairie qui appartient à Laval Martel et Guy Martin n’a pas mis de temps à retrouver ses clients.

« On a des journées qui sont assez exceptionnelles où ça ne dérougit pas. Nous sommes même surpris à la fin de la journée lorsque l’on constate les ventes effectuées », a fait savoir Shannon Desbiens, qui est libraire à cet endroit depuis 11 ans.

Lire québécois

La librairie située sur la rue Racine, qui a vu le jour en 1979, a un peu modifié sa façon de faire en raison de la situation actuelle.

Une seule des deux portes d’accès au commerce est ouverte au public et les gens doivent se laver les mains en entrant et en sortant.

« Les clients respectent en majorité les règles de distanciation en place. La librairie est très grande et il faudrait avoir beaucoup de gens pour que ça devienne problématique. Un aménagement a été mis en place afin de favoriser cette distanciation lors du paiement des achats à la caisse. Une table a été installée et elle devient un obstacle naturel qui empêche les gens de s’approcher », a expliqué Shannon Desbiens.

La littérature québécoise connaît une belle période. Ta mort à moi de David Goudreault, Kukum de Michel Jean, La vie n’est pas une course de Léa Stréliski, Le Plongeur de Stéphane Larue font partie des bons vendeurs de la réouverture physique de la librairie Les Bouquinistes.

« Il y a aussi une grosse demande pour la Trajectoire des confettis de Marie-Ève Thuot qui a remporté le prix des libraires. Le roman est actuellement en réimpression », a indiqué le libraire, qui est en train de lire Il préférait les brûler de Rose-Aimée Automne T. Morin.

Les suggestions de Shannon

Shannon Desbiens
Photo courtoisie

Maus | Art Spiegelman

2012

La conscience d’Éliah | Guy Lalancette

2009

Shannon Desbiens
Photo courtoisie

Le Plongeur | Stéphane Larue

2018

La vérité sur l’affaire Harry Québert | Joël Dicker

2012

La déesse des mouches à feu | Geneviève Pettersen

2014

* On peut se procurer des livres dans les libraires indépendantes via le site leslibraires.ca.