/weekend
Navigation

L’île au secret

Ragnar Jónasson
Photo courtoisie L’écrivain islandais Ragnar Jónasson.

Coup d'oeil sur cet article

Avec L’île au secret, l’écrivain islandais Ragnar Jónasson nous offre le second volet d’une trilogie amorcée l’an dernier.  

Ragnar Jónasson fait partie des auteurs nordiques qui ont le vent dans les voiles. Né en 1976 à Reykjavik, il a commencé par traduire de l’anglais vers l’islandais les romans d’Agatha Christie avant de se lancer lui-même dans la rédaction de polars. En 2009, il créera ainsi le personnage d’Ari Thór, le jeune policier dont on pourra suivre les enquêtes dans la série Dark Iceland. Une bonne nouvelle en passant : Siglo, le sixième tome de la série, devrait sortir cet automne !  

<strong><em>L’île au secret</em><br>Ragnar Jónasson</strong><br>Éditions de La Martinière,<br>352 pages
Photo courtoisie
L’île au secret
Ragnar Jónasson

Éditions de La Martinière,
352 pages

En parallèle, Ragnar Jónasson a également entamé une trilogie, qui met cette fois en vedette une inspectrice du nom d’Hulda Hermannsdóttir. L’an dernier, on a d’ailleurs pu en lire le premier volet avec La dame de Reykjavik. Et depuis peu, on peut se procurer la suite.  

Mourir au milieu de nulle part 

L’île au secret du titre s’appelle en réalité Ellidaey, et se trouve tout au sud du pays. Même si personne ne l’habite, on peut néanmoins y voir une maison. Que d’aucuns estiment être la plus isolée au monde. Pour faire la fête, il y a donc mille et un autres endroits cent fois plus sympathiques. Le temps d’un week-end, c’est pourtant sur cette île que quatre amis d’enfance décideront de se retrouver en l’honneur d’une jeune fille disparue dix ans plus tôt. Drôle d’idée, puisque l’un d’entre eux ne repartira pas de là vivant. 

Dans ce second opus, qui se déroule une quinzaine d’années avant La dame de Reykjavik, Hulda sera donc chargée d’enquêter sur cette mort suspecte. Et comme elle n’a rien d’autre que le travail dans sa vie, elle n’hésitera pas à mettre les bouchées doubles pour s’occuper l’esprit et s’assurer qu’aucun meurtrier n’est à l’origine de cette tragédie.  

Un polar bien mené qui nous permet presque de sentir sur nos joues le souffle glacial des côtes islandaises.    

D’autres polars signés Ragnar Jónasson 

La dame de Reykjavik 

Aux Éditions Points, 298 pages
Photo courtoisie
Aux Éditions Points, 298 pages

Idéalement, c’est le livre à lire juste avant de se plonger dans L’île au secret. Il nous permet de comprendre un peu mieux Hulda Hermannsdóttir, qui aurait sans doute pu finir par diriger la criminelle de Reykjavik si elle n’avait pas eu le malheur de naître femme...  

Mörk 

Aux Éditions Points, 288 pages
Photo courtoisie
Aux Éditions Points, 288 pages

Depuis qu’un second tunnel a été construit pour pouvoir se rendre sans encombre à Siglufjördur, les touristes sont de plus en plus nombreux dans la région. Reste à savoir lequel d’entre eux a bien pu tirer sur le supérieur d’Ari Thór...  

Snjór 

Aux Éditions Points, 336 pages
Photo courtoisie
Aux Éditions Points, 336 pages

Dans ce premier opus de la série Dark Iceland, le jeune Ari Thór, qui vient tout juste de terminer sa formation de policier, va accepter d’aller bosser à Siglufjördur. Et même si cette ville ne pourrait être plus éloignée de tout, ça n’empêchera pas la mort d’aller y faire un tour.  

Vik 

Aux Éditions de La Martinière, 304 pages.
Photo courtoisie
Aux Éditions de La Martinière, 304 pages.

Au Québec, c’est le dernier opus de la série Dark Iceland à avoir été publié. Et cette fois, c’est la petite ville de Kálfshamarsvík qui sera le théâtre d’un drame assez terrible pour tenir Ari Thór occupé pendant plusieurs jours.