/sports/hockey
Navigation

LNH: certains espoirs pourront jouer

LNH: certains espoirs pourront jouer
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que certains espoirs vivent dans l’incertitude, d’autres comme Connor McMichael, des Capitals de Washington, pourraient faire leurs débuts dans la Ligue nationale de hockey (LNH) cet été.

Si le circuit Bettman doit encore statuer sur le sort des joueurs qui ont accepté des contrats d’entrée pendant l’interruption des activités en raison de la pandémie de COVID-19, d’autres jeunes hockeyeurs avaient déjà des pactes en poche.

L’annulation du reste de la saison dans les mineures et les circuits juniors et universitaires, tout comme le flou à propos de la prochaine campagne, pourraient emmener les directeurs généraux de la LNH à inclure quelques espoirs dans leurs groupes de joueurs qui seront des éliminatoires.

Or, même si McMichael a été un choix de premier tour — la 25e sélection au total — des Capitals en 2019 et qu’il a connu une saison de 47 buts et 102 points en 52 parties avec les Knights de London en 2019-2020, sa présence serait limitée à un rôle d’observateur.

«Je pense que ce serait une excellente expérience d'apprentissage pour Connor, a déclaré le DG des Capitals, Brian MacLellan, lors d’une vidéoconférence vendredi. Il semble être un gars qui peut apprendre des choses de bons joueurs en les regardant et en étant autour d’eux.»

«Il a beaucoup appris de Nicklas [Backstrom lors du dernier camp d’entraînement]. Il a beaucoup appris de nos vétérans. Je pense qu'il ferait un grand saut dans son développement simplement en étant dans cet environnement.»

L’attaquant Beck Malenstyn et le gardien Pheonix Copley, qui évoluaient dans la Ligue américaine avec les Bears de Hershey cette saison, ont déjà confirmé qu’ils allaient être dans l’entourage de l’équipe s’il y avait une reprise.