/weekend
Navigation

Une proposition déroutante

0530 WE - jeanne
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Revisitant à sa façon l’histoire de Jeanne d’Arc, le cinéaste français Bruno Dumont propose un film contemplatif et inclassable qui ne laissera personne indifférent.

Gagnant du prestigieux prix Louis-Dulluc (l’équivalent du Goncourt pour le cinéma) l’an passé, Jeanne fait suite à la comédie musicale Jeannette, film précédent de Dumont sorti en 2017 qui relatait l’enfance du même personnage historique.

Cette fois-ci, l’histoire se déroule en 1429 alors que la guerre de Cent Ans fait rage. Investie d’une mission guerrière et spirituelle, Jeanne délivre la ville d’Orléans et remet Charles VII sur le trône de France, avant de partir livrer bataille à Paris où elle subit une première défaite. Elle sera emprisonnée, livrée aux Anglais, jugée pour sorcellerie et condamnée à mort.

En deux temps  

Ne vous fiez pas aux apparences : Jeanne n’a rien d’un drame historique classique. Mettant en images un texte de Charles Peguy, Bruno Dumont (Ma Loute, P’tit Quinquin) priorise plutôt une mise en scène minimaliste proche du théâtre filmé dans laquelle on retrouve peu de décors et de figurants.  

La première partie du film peut d’abord sembler déroutante alors que plusieurs personnages (dont certains sont joués par des acteurs non professionnels) se succèdent sur des dunes de sable pour aller parler à Jeanne (campée par la jeune actrice Lise Leplat-Prudhomme). Le ton est décalé et le jeu paraît inégal. 

Heureusement, le récit prend véritablement son envol dans la seconde partie du film, qui se concentre sur le procès de Jeanne. Fabrice Luchini fait une courte mais mémorable apparition dans la peau du roi Charles VII et la performance du regretté chanteur Christophe (qui signe toute la musique du film) vaut à elle seule le détour et prend un tout autre sens aujourd’hui, quelques semaines après sa mort. 

  • Jeanne (3,5/5)

Un film de Bruno Dumont

Avec Lise Leplat-Prudhomme, Fabrice Luchini et Christophe. Offert en vidéo sur demande sur le site du Cinéma Moderne.