/finance/business
Navigation

Déconfinement: une reprise harmonieuse, estime le ministre du Travail

Pour souligner la semaine québécoise pour les personnes handicapées, le ministre du Travail, Jean Boulet, était de passage à l’usine de fabrication Hichaud de Québec qui a converti sa production de bottes d’hiver pour enfant afin de fabriquer des masques et des blouses de protection.
Photo Diane Tremblay Pour souligner la semaine québécoise pour les personnes handicapées, le ministre du Travail, Jean Boulet, était de passage à l’usine de fabrication Hichaud de Québec qui a converti sa production de bottes d’hiver pour enfant afin de fabriquer des masques et des blouses de protection.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, se dit positif relativement à l’ouverture des centres commerciaux et des salons de coiffure à compter de lundi partout au Québec, à l’exception de la région de Montréal et de la MRC de Joliette qui devront attendre jusqu’au 15 juin.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: [EN IMAGES] Le déconfinement atteint un autre niveau aujourd'hui au Québec

• À lire aussi: Le Québec se déconfine: voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit

«Moi, j’anticipe que ça aille bien. Évidemment, il y aura des situations particulières où il y aura des enjeux plus spécifiques, mais à ce jour, ça va relativement bien. C’est une reprise qui se fait de manière harmonieuse et en toute sécurité. On ne fera pas de compromis en matière de santé et de sécurité des travailleurs», a déclaré le ministre Boulet qui était de passage lundi à l’entreprise Hichaud de Québec pour souligner la Semaine québécoise des personnes handicapées.

Pour souligner la semaine québécoise pour les personnes handicapées, le ministre du Travail, Jean Boulet, était de passage à l’usine de fabrication Hichaud de Québec qui a converti sa production de bottes d’hiver pour enfant afin de fabriquer des masques et des blouses de protection.
Photo Diane Tremblay

Bien qu’il continue à suivre «de très près» la situation épidémiologique, M. Boulet se montre confiant relativement aux semaines à venir.

«Je vois ça de manière positive. On l’a expérimenté dans le secteur manufacturier, de la construction et du commercial. Il y a des normes sanitaires qui ont été établies par la CNESST, en collaboration avec la Direction de la santé publique, dans beaucoup de secteurs», a-t-il dit.

«À ce jour, nous avons 14 guides sectoriels et il y en a d’autres qui s’en viennent. Je dois reconnaître la bonne volonté des travailleurs, des syndicats et des employeurs. On intervient. Il y a environ 1000 agents de prévention qui sont disponibles pour répondre à des questions et qui peuvent intervenir dans les milieux de travail pour faire de la sensibilisation et former. Il y a une adaptation, mais après cette adaptation, tout le monde est heureux et de bonne foi.»

Pour souligner la semaine québécoise pour les personnes handicapées, le ministre du Travail, Jean Boulet, était de passage à l’usine de fabrication Hichaud de Québec qui a converti sa production de bottes d’hiver pour enfant afin de fabriquer des masques et des blouses de protection.
Photo Diane Tremblay

«Il faut rester disciplinés en respectant les normes sanitaires constamment réitérées par la santé publique. Il faut continuer à respecter les normes sanitaires avec beaucoup de rigueur. C’est la meilleure façon de nous préparer comme collectivité à ce qui s’en vient et de mieux contrôler ce virus-là.»

Avec la COVID, l’entreprise Hichaud a pris un virage dans sa production pour fabriquer des masques et des blouses de protection au lieu des bottes d’hiver pour enfants.

Le rythme de production est de 10 000 masques et 1 000 blouses par semaine. Les masques en tissu sont destinés aux entreprises et aux institutions. Hichaud agit comme sous-traitant.

«Notre client s’attend à ce qu’on monte notre production de 30 000 à 40 000 masques par semaine. Peut-être que nous, dans l’avenir, si on voit qu’il y a un marché, on va continuer à développer ce secteur-là, en gardant la fabrication de bottes», a partagé Louis Tremblay, directeur général de Hichaud.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com