/opinion/blogs
Navigation

Pour la création d’un réseau de transport régional (RTR) rapide et efficace

Pour la création d’un réseau de transport régional (RTR) rapide et efficace
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

M. François Legault,
Premier ministre du Québec,

Je vous soumets par la présente une proposition qui influencera la configuration des transports collectifs de la grande région de Québec. La fusion des deux sociétés de transport de Québec et de Lévis est devenue incontournable. Il s’agit du meilleur moyen pour concentrer nos efforts sur les besoins des usagers et des entreprises, afin de positionner avantageusement la grande région de Québec pour de futurs investissements en transport collectif rapide. L’avenir appartiendra à un nouveau réseau de transport régional (RTR) rapide et fiable. Il intégrera les deux systèmes de transport en commun de Québec et Lévis et non seulement la coordination de parcours et horaires d’autobus. Cette approche intégrée pour la rive sud et la rive nord passera par un métro sous-fluvial à l’est, reliant les deux centres-villes de Québec et Lévis. 

Plus encore, c’est une vision globale et régionale qu’il nous faut. À Démocratie Québec, nous proposons que l’on se dote d’un métro, comme mode de transport collectif rapide, fiable, et capable de déplacer un fort volume de passagers entre Québec et Lévis. De plus, le terminal du métro, pour le lien sous-fluvial du côté de Québec, devrait être situé à Expo-Cité, de manière à desservir un espace à vocation régionale et des équipements collectifs comme le Centre Vidéotron, qu’il faut rentabiliser. Ce trajet rapide entre Lévis et Québec serait l’équivalent de la ligne jaune du métro de Montréal entre les stations de Longueuil et de Berry-UQAM. 

Nous croyons que la portion autoroutière du 3e lien est problématique. Les aménagements pour le tramway visent à réduire la circulation automobile de transit au centre-ville de Québec et seraient compromis par l’arrivée massive de milliers de véhicules débouchant quotidiennement du tunnel au centre-ville ou à proximité. Les risques d’accidents de circulation dans un site souterrain doivent aussi être pris en compte. Le gouvernement fédéral a aussi annoncé ses couleurs en affirmant qu’il ne contribuerait au financement d’un lien Québec-Lévis que pour le transport collectif. Il devient important que nos parlementaires québécois se positionnent et nous disent si le lien Québec-Lévis sera exclusivement pour le transport collectif rapide ou non. 

Dans la perspective d’un réseau intégré de transport en commun entre les deux rives, il nous faut considérer le pont de Québec comme un élément essentiel d’une infrastructure pour le transport collectif rapide. Nous proposons qu’un trajet conçu pour le trambus connecte le pôle d’échange régional Laurier, sur la rive nord, à l’une des stations du métro au centre-ville de Lévis. Un tel tracé ferait en sorte que nous aurions l’équivalent d’un périphérique en transport collectif rapide entre les deux rives. Ainsi, nous bouclons la boucle. Le gouvernement fédéral devra aller de l’avant avec le rachat du pont de Québec et accepter qu’il serve de façon prioritaire au trambus. 

Je soumets également à votre réflexion l’importance d’intégrer le transport collectif inter-rives en fusionnant le Réseau de transport de la capitale (RTC) et la Société de transport de Lévis (STL). Cette fusion rendrait plus efficace et accessible le transport collectif rapide auprès des usagers. Tarification unique pour le vaste territoire, paiement automatisé par téléphone cellulaire, intégration des flottes de véhicules et de l’offre de services pour personnes handicapées; il y aurait de nombreux avantages. Plus encore, la gestion du métro et l’intégration du pont de Québec comme infrastructure régionale dédiée principalement au transport collectif rapide, autant à l’ouest qu’à l’est, pour les deux rives, justifieraient à elles seules la fusion des deux sociétés de transport. Rappelons que l’abandon du projet de SRB par la Ville de Lévis nous a montré la fragilité des projets de transport collectif rapide impliquant les deux rives.

Le projet de tramway de la Ville de Québec sera en vedette aux audiences du BAPE qui débuteront sous peu. Un magnifique projet de transport collectif rapide que le parti Démocratie Québec appuie et, faut-il le rappeler, a été le seul parti à le promouvoir lors des élections municipales de 2017. L’annonce du lien sous-fluvial Québec-Lévis a suscité un vaste enthousiasme pour sa composante de lien rapide entre les deux centres-villes. Elle vient aussi cimenter une nouvelle dynamique d’échanges entre les deux rives. À l’aube des audiences du BAPE, la position de votre gouvernement sur la nature des modes de transport envisagés pour le lien sous-fluvial devient cruciale. Elle entraînera également le gouvernement fédéral à préciser ses intentions et nous dire s’il acceptera de financer un projet de transport collectif rapide exclusif au 3e lien et incluant un métro.

Jean Rousseau
Conseiller municipal, District du Cap-aux-Diamants
Ville de Québec
Représentant de Démocratie Québec