/entertainment/comedy
Navigation

«Pas besoin de pantalon» de François Bellefeuille prend de l’expansion

ART-FRANCOIS-BELLEFEUILLE
Photo courtoisie, Facebook L’humoriste François Bellefeuille.

Coup d'oeil sur cet article

L’initiative web Pas besoin de pantalon mise sur pied par François Bellefeuille prend une tournure un peu inattendue. L’humoriste a réalisé une première émission corporative, et d’autres se pointent à l’horizon.

François Bellefeuille et la coopérative agricole Novago viennent de partager une émission spéciale de Pas besoin de pantalon sur Facebook. Un concept où l’humoriste s’amuse en direct avec des gens par l’entremise de la plateforme Zoom.

«On scrute les réseaux sociaux de ces personnes et on s’amuse avec ça. Il n’y a pas de temps morts, c’est “le fun” à écouter et c’est quelque chose que l’on fait sans subvention», a-t-il précisé, lors d’un entretien téléphonique.

Deux autres projets d’émissions corporatives sont en cours, dont une avec une compagnie minière.

«Après avoir diffusé six émissions sur les réseaux sociaux, j’ai reçu une demande de Novago pour leur faire quelque chose. Nous sommes dans l’action, on cherche à s’améliorer et j’ai adoré l’idée», a-t-il indiqué.

Cette émission corporative permet à François Bellefeuille de payer sa petite équipe pour la première fois.

Bébé de pandémie

L’humoriste précise qu’il a décliné des offres pour amener ce projet à la télé. Il croit que cette émission est parfaite pour le web.

«Je ne suis pas certain que les gens vont avoir envie, dans trois ou quatre mois, de voir des trucs sur Zoom à la télé. Je suis très fier de mon petit bébé de la pandémie qui va continuer à grossir en espérant qu’il ne deviendra pas trop grand. C’est stimulant et ça fonctionne», a-t-il fait remarquer.

L’humoriste a découvert une gang «le fun» et un univers qu’il ne connaissait pas. 

«J’ai eu autant de plaisir pour cet épisode que pour les autres. C’était vraiment intéressant et ça permet aux gens de découvrir une compagnie québécoise et le milieu agricole», a-t-il dit.