/news/provincial
Navigation

Gosselin réitère son opposition aux audiences du BAPE en plein été

Coup d'oeil sur cet article

Dans une lettre adressée au ministre de l’Environnement, Benoit Charette, le chef de Québec 21 réitère son opposition à la tenue d’un BAPE estival consacré au futur tramway de Québec.

• À lire aussi: Labeaume promet «qu’on va s’organiser pour que ça marche»

• À lire aussi: Le maire confiant de gagner des appuis au tramway

• À lire aussi: Tramway: la Ville sacrifiera une voie de circulation sur la Côte d’Abraham

 L’opposition à l’hôtel de ville de Québec a rendu publique, mardi, cette missive datée du 29 mai dernier.

« La tenue d’un BAPE au mois de juillet ne favorisera aucunement la participation du public qui, traditionnellement, se distance de l’actualité et de ce genre de travaux pour profiter de nos courts étés », écrit Jean-François Gosselin, chef de Québec 21.

Jean-François Gosselin
Photo d'archives, Simon Clark
Jean-François Gosselin

Ce dernier estime que le gouvernement Legault « tente d’accélérer un projet au détriment de la population qui, depuis le début, se voit retirer plusieurs tribunes pour s’exprimer, en premier lieu lors de l’élection municipale de 2017 ».

M. Gosselin dit également être toujours en attente de la publication de plusieurs réponses additionnelles transmises récemment par la Ville de Québec au ministère de l’Environnement en vue de préciser certains enjeux en lien avec le tramway. Les questions portaient notamment sur la ventilation des coûts du mégaprojet, l’enjeu des expropriations et la réduction des gaz à effet de serre (GES).

Le mandat débute le 6 juillet

Le mandat accordé récemment au BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) par le ministre Benoit Charette doit débuter le 6 juillet et durer quatre mois. L’avocate et sociologue Corinne Gendron va présider les audiences du BAPE, qui pourraient se dérouler entièrement ou partiellement en ligne. Le calendrier précis des travaux n’a pas encore été publié.