/news/coronavirus
Navigation

Confinement: hausse importante de la demande pour les éleveurs de chiens

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre d'adoptions et de demandes pour des animaux de compagnie a considérablement augmenté avec la pandémie de COVID-19. Des éleveurs de chiens lancent un sérieux avertissement quant à cette tendance, disant craindre de nombreux abandons avec le retour à une vie plus normale.

Avec le confinement, des éleveurs de Rimouski ont noté une hausse «phénoménale» des demandes d’information par courriel.

«On a vu une augmentation passer d’environ 10 courriels par jour à 50 courriels par jour», a dit Djanick Michaud, vice-président du Club canin du Bas-Saint-Laurent.

«Beaucoup d’augmentation de demandes pour mes chiots», a précisé de son côté Michèle Gauvin, éleveuse de bergers belges et propriétaire d’Élevage Nicha.

Le confinement a incité plusieurs Québécois à vouloir adopter un animal de compagnie afin de briser l'isolement.

«Pourquoi [veut-on] un chien en urgence comme ça? En répondant à cette question-là, on est capable de faire la mise au point», a ajouté M. Michaud.

Selon les éleveurs, le nombre d'abandons d'animaux de compagnie risque d'augmenter au cours des prochaines semaines avec le retour à une vie plus normale. De plus, la saison des déménagements approche.

«Il faut que tu sois conscient quand tu prends un animal, qu’il a une vie, qu’il a des émotions. Tu ne peux pas juste prendre ça comme un jouet. Quand tu adoptes un animal, il faut que tu admettes que tu l’as pour 10-15 ans», a précisé Michèle Gauvin.

La décision d'adopter un animal de compagnie comme un chien doit être réfléchie, selon les experts.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com