/sports/football
Navigation

Football Québec présente un plan de relance en 7 étapes

L’organisme garde espoir qu’il y aura une saison cet automne

Football
Photo d’archives, Didier Debusschère Les joueurs de football québécois espèrent toujours pouvoir reprendre l’entraînement dans les prochaines semaines.

Coup d'oeil sur cet article

Football Québec a présenté son plan de relance en sept étapes, mercredi.

«On a regardé ailleurs ce qui se faisait et nous avons aussi travaillé de concert avec Football Canada, a mentionné le directeur général Mathieu Joyal. Dans toute cette réflexion, nous avons priorisé la santé et la sécurité des joueurs tout en étant logiques. On veut aussi ramener les jeunes sur le terrain. C’est très difficile de couper le sport aux jeunes et on le sent.»

«Les étapes peuvent changer en cours de route, de poursuivre Joyal. Les recommandations ne sont pas très claires, mais les directives que l’on reçoit de la santé publique ne sont pas très claires, ce qui est normal. On a prévenu tout le monde qu’on leur enverrait des directives et des recommandations à chaque étape dans un délai maximum de 24 heures après que la santé publique nous ait donné le feu vert. Nous sommes à ébaucher les directives pour l’étape 3.»

Après le football à la maison, la reprise de l’entraînement en petits groupes et l’entraînement en équipe sans contact constituent les étapes deux et trois. La quatrième étape prévoit la reprise de l’entraînement avec contact et la remise de l’équipement. Football Québec serait prête à repousser la remise de l’équipement si la Santé publique croit que c’est préférable.

«Pour autoriser le contact, on va avoir besoin d’un assouplissement sur la règle du deux mètres, a reconnu Joyal. On pourrait effectuer les étapes trois et quatre en même temps, mais on pourrait également retourner à l’étape deux. Nous sommes dans le néant pour le moment. Toutes les possibilités sont sur la table.»

Des ajustements

Joyal garde espoir qu’il y aura une saison de football. 

«La beauté du football, c’est que la saison doit débuter à la fin août ou au début septembre. Quand nous aurons le feu vert, on ne devra pas perdre de temps et prendre deux à trois semaines pour retomber sur nos pieds. Le moteur ne devra pas caler à la ligne de départ. Pour le moment, on trouve ça long, mais on va trouver que ça va vite quand nous obtiendrons le feu vert. Il faudra faire tous les ajustements.»

Les dernières étapes

Les étapes 5, 6 et 7 prévoient respectivement le retour à la compétition intraéquipe avec contact ; le retour aux compétitions interrégionales pour les régions autorisées ; et finalement le retour aux compétitions provinciales habituelles.

«Si on donne le feu vert le 1er septembre pour reprendre l’entraînement avec contact, on pourrait être prêt pour débuter la saison le 1er octobre, estime Joyal. On ne peut pas lancer des jeunes en situation sans préparation. Je préfère un calendrier de quatre parties que de zéro. Des intervenants me disent que 30 % des jeunes pourraient quitter s’il n’y a pas de saison. Seront-ils de retour après un an ? En plus d’accrocher les jeunes à l’école, le football permet de bien canaliser leur énergie. Le football est une source de développement social.»