/finance/business
Navigation

Le Parc Oméga et le Parc Safari mécontents de ne pouvoir rouvrir

Le Parc Oméga et le Parc Safari mécontents de ne pouvoir rouvrir
STÉPHANE WAFFO/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTEBELLO | Le Parc Oméga et le Parc Safari, qui misent sur des parcours d’observation des animaux en voiture, ne comprennent pas la logique voulant qu’ils doivent demeurer fermés alors que Québec relance les activités de camping et ses parcs nationaux.

Selon ces deux attraits touristiques respectivement situés à Montebello, en Outaouais, et à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie, cette décision nuit à la fois aux emplois et à l’économie des deux régions.

«Notre parcours en voiture, nos blocs sanitaires et nos espaces d'alimentation ont été adaptés afin de maximiser la distanciation physique et de permettre aux visiteurs de se laver et de se désinfecter les mains», a dit Jean-Pierre Ranger, président du Parc Safari, par communiqué.

Les deux parcs animaliers ont affronté la crise en élaborant un plan de réouverture conjoint et en réaménageant leur parcours en fonction des règles édictées par la santé publique, notamment la distanciation physique.

Dans le noir quant à la reprise de leurs activités, le Parc Oméga et le Parc Safari sont fort inquiets pour leur saison estivale, mais se disent persuadés que la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, va entendre leur appel.

«Lorsque nous voyons le Zoo de Toronto convertir son sentier pédestre en parcours en voiture et recevoir le feu vert du gouvernement de l'Ontario pour rouvrir, nous n'avons d'autre choix que de nous demander pourquoi les parcs animaliers québécois visités en voiture ne bénéficient pas de la même autorisation», a dit de son côté Charles de Reinach, directeur de l'exploitation du Parc Oméga.

Le Zoo de Saint-Félicien va ouvrir ses portes d'ici le 20 juin

Le maintien de la fermeture du Parc Oméga et du Parc Safari est d’autant plus incompréhensible que le Zoo sauvage de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, va rouvrir ses portes d'ici le 20 juin prochain.

Reconnu comme une institution muséale à vocation scientifique, le parc zoologique est en train de fignoler son système de réservation et de déployer des mesures de distanciation physique. Sur son site, on peut lire que «la partie pédestre et les sentiers de la nature seront accessibles».