/news/currentevents
Navigation

Pas d’accusation contre des policiers après la mort d’un homme dans le Nord-du-Québec

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Les policiers du Corps de police régional Kativik (CPRK) et de la Sûreté du Québec (SQ) impliqués dans un événement au cours duquel un homme est mort, en septembre 2018, à Inukjuak, dans le Nord-du-Québec, n’ont pas commis d’infraction criminelle.

C’est ce qu’a annoncé mercredi le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) après avoir analysé le rapport d’enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

En fin de matinée, le 5 septembre 2018, après 14 heures de siège au cours duquel l’homme détenait des gens dans sa maison et tirait sur des policiers dépêchés devant chez lui, il a finalement accepté de se rendre. Toutefois, il a tiré deux coups en direction d’un policier du CPRK en sortant de sa maison et l’agent a répliqué et l’a touché mortellement au thorax.

Selon l’analyse du DPCP, les conditions énumérées à l’article 25 du Code criminel «sont remplies» dans le cadre de cette affaire. Cet article accorde une protection à l’agent de la paix qui emploie la force dans le cadre de l’application ou de l’exécution de la loi, «pourvu qu'il agisse sur la foi de motifs raisonnables et qu'il utilise seulement la force nécessaire dans les circonstances», a-t-on entre autres précisé, par communiqué.