/sports/fighting
Navigation

Un pionnier de la lutte contre le racisme est décédé il y a quatre ans

Le légendaire boxeur Muhammad Ali
ATP/WENN.com Le légendaire boxeur Muhammad Ali

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où les États-Unis nagent en pleine tourmente à la suite du décès par asphyxie de George Floyd, le décès du légendaire Muhammad Ali a déjà quatre ans, mercredi.

Cassius Clay, de son vrai nom, est devenu le premier boxeur à remporter trois fois la ceinture des poids lourds. En carrière, il a conservé un dossier de 56-5-0, réalisant 37 K.-O. Mais au-delà de la boxe, il est devenu une icône culturelle, voire politique, à travers la planète.

Ali est ainsi devenu l’une des figures marquantes dans la lutte contre le racisme. En 1967, il a notamment refusé d’être enrôlé dans l’armée américaine. «Aucun Vietcong ne m’a jamais traité de nègre», avait-il dit à l’époque.

Citant également ses convictions religieuses – il était musulman –, Ali est finalement accusé de désertion. Portant la cause en appel, il est forcé d’abandonner ses titres et doit passer quatre ans loin du ring avant que la Cour suprême des États-Unis n’infirme la décision.

Nommé personnalité sportive du 20e siècle par le réseau BBC, Ali a livré son dernier combat contre la maladie de Parkinson, bataille qu’il a perdue le 3 juin 2016 à l’âge de 74 ans.