/news/provincial
Navigation

Déconfinement: Lévis hésite à autoriser l’alcool dans les parcs

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis.
Photo courtoisie, Ville de Lévis Le parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis.

Coup d'oeil sur cet article

Lévis hésite à imiter Québec et à permettre la consommation d’alcool dans les parcs et a déjà décrété qu’elle n’organiserait pas de ciné-parcs, pour ne pas concurrencer les commerçants locaux.

• À lire aussi: La réouverture des restaurants prévue le 15 juin à l'extérieur du Grand Montréal

• À lire aussi: Alcool dans les parcs et terrasses agrandies

« Nous, on ne veut pas concurrencer sur le terrain nos commerçants », a souligné en conférence de presse le maire, Gilles Lehouillier. « Ça a été extrêmement difficile pour nos commerçants, cette période de pandémie. »

Sur la consommation d’alcool accompagnée d’un repas dans les parcs, les élus du comité exécutif sont d’accord, mais on attend de voir si on peut assurer la sécurité des usagers. 

Et on se questionne aussi sur la concurrence qui pourrait être faite aux restaurants et bars, alors que le déconfinement de ces commerces s’annonce pour le 15 juin. « Dans la semaine du 15 juin, on va statuer sur la consommation d’alcool. »

Contrairement à Québec, à Lévis, il n’y aura pas de ciné-parcs. « On ne veut pas concurrencer nos salles de cinéma. On va plutôt appuyer nos commerçants et nos salles de cinéma », a avisé M. Lehouillier.

Rues piétonnières

Quant aux rues piétonnières, il a souligné que sa ville n’a pas de tradition à ce sujet et préconise plutôt l’ouverture à la circulation. 

Mais une demande faite par un regroupement de commerçants pourrait être étudiée au cas par cas, a-t-il indiqué.