/opinion/columnists
Navigation

Richesse contre démocratie

Coup d'oeil sur cet article

La démocratie américaine est-elle en train de s’écrouler ? À lire les commentaires réjouis qui émanent de l’Iran ou de la Chine, il faudrait conclure que oui. Il est vrai que les dirigeants de ces régimes sont de fins connaisseurs en matière de démocratie. Pourtant, les manifestations des derniers jours montrent exactement l’inverse. 

La démocratie américaine, malmenée depuis longtemps, montre enfin des signes de santé. Les manifestants insistent sur les problèmes de racisme et de brutalité policière. Mais ils minimisent le facteur de tensions le plus important : la répartition de plus en plus inéquitable de la richesse.

Donald Trump est-il responsable de tous les problèmes démocratiques ?

Trump n’est pas responsable de tous les problèmes. Certains se développent depuis longtemps, comme l’absence de plafond de dépenses électorales ou le découpage partisan extrême des circonscriptions. Mais Trump est responsable d’avoir attisé la haine contre les journalistes, du népotisme, du renvoi de fonctionnaires sur des bases partisanes, etc.

Quelle est la part du parti républicain ?

Les républicains sont responsables de plusieurs dérives antidémocratiques de leur pays. Leur refus de voter pour l’impeachment de Trump ou encore le soutien ardent de certains républicains influents à l’idée d’envoyer l’armée réprimer des manifestants pacifiques confortent ce blâme. Pourtant, ce n’est pas là que les républicains sont les plus antidémocratiques. Leur pire travers est de soutenir la formation d’une véritable ploutocratie, c’est-à-dire un gouvernement des ultra-riches.

En quoi les républicains soutiennent-ils les plus riches ?

Le soutien des républicains aux ultra-riches est extrême. Les républicains ont voté de fortes baisses d’impôt pour les plus riches et ils continuent à le faire à chaque occasion. Par exemple, ils ont inclus dans les mesures de lutte contre la COVID-19 des allègements fiscaux qui feront épargner 83 milliards de dollars aux plus riches, mais seulement 7 milliards aux autres.

Les milliardaires américains ont-ils été affectés par la pandémie ?

Non. La fortune des près de 600 milliardaires américains a même augmenté de 19 % depuis les débuts de la pandémie en mars. Alors que les Américains moyens souffrent de pertes substantielles de revenu. Bien entendu, la vaste majorité de cet argent échappera à l’impôt et sera planqué dans des paradis fiscaux. Autant d’impôt que les autres Américains devront payer, ou autant de services gouvernementaux qui seront coupés.

Pourquoi la redistribution équitable de la richesse est-elle essentielle ?

Si l’argent avait été redistribué plus équitablement aux États-Unis, il n’y aurait pas moins de problèmes. George Floyd n’aurait probablement pas présenté un faux billet de 20 $ pour payer son épicerie. Les gens ne se seraient pas sentis obligés de travailler au péril de leur vie pour assurer des services non essentiels. Le vrai problème aux É.-U. est la concentration excessive de la richesse entre les mains de quelques centaines de personnes qui paient peu ou pas d’impôt.