/news/politics
Navigation

Legault bloque un journaliste sur Twitter

Ce n’est pas la première fois que le PM agit de la sorte

Le premier ministre François Legault, photographié lors d’un point de presse sur la pandémie de coronavirus.
Photo Jean-François Desgagnes Le premier ministre François Legault, photographié lors d’un point de presse sur la pandémie de coronavirus.

Coup d'oeil sur cet article

Un journaliste du quotidien montréalais The Gazette qui a déjà critiqué le travail du premier ministre François Legault dans le passé a été bloqué sur Twitter par ce dernier, samedi.

«Je viens de découvrir que le premier ministre François Legault m’a bloqué sur Twitter», indique en anglais Aaron Derfel dans un message Twitter, accompagnant son message du mot-clic «liberté de la presse».

Dans le même gazouillis, le journaliste se demande si c’est la parution de son dernier article sur «l’absence d’un plan complet de lutte contre le cancer pendant la pandémie» qui est en cause dans cette nouvelle friction entre les deux hommes.

Rappelons que M. Derfel est le journaliste qui a levé le voile sur la situation au CHSLD Herron de Dorval où des résidents vivaient dans des conditions d’insalubrité totale. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Legault réplique

Le premier ministre du Québec a réagi sobrement sur la toile dans un tweet qui se voulait plutôt dénonciateur à l’endroit d’Aaron Derfel.

« Quand un “journaliste” me “tague” plus de 10 fois sur Twitter en disant que je mens... », écrit-il en réponse à la chroniqueuse politique Chantal Hébert qui avait tout simplement publié un point d’interrogation sur sa page concernant cette saga.

« Je n’ai jamais accusé Legault de mentir. Je crois que le premier ministre fait allusion au tweet et à l’article du 11 mai 2020 dans lequel j’écris que “contrairement à ce que François Legault a affirmé lundi, Québec est bien loin de son objectif de dépistage de la COVID-19” », se défend le journaliste de The Gazette sur Twitter.

Le cabinet de M. Legault a indiqué qu’il ne commenterait pas outre mesure cette situation pour l’instant, mais qu’il pourrait préciser sa pensée en point de presse lundi.

Quelques heures plus tard, Aaron Derfel a finalement annoncé que le premier ministre du Québec l’avait «gracieusement débloqué». 

Déjà vu

Ce n’est pas la première fois que des péripéties relatant le « blocage » de journalistes par François Legault sur les réseaux sociaux font surface.

En juillet 2018, la journaliste indépendante Marilyse Hamelin, le blogueur Mathieu Charlevoix (L’actualité) et le réalisateur et coanimateur radio Jean-Philippe Pleau (Radio-Canada), pour ne nommer que ceux-là, avaient confirmé avoir été bloqués par celui qui n’était pas encore leader de la province.

Quelques semaines plus tard, ce dernier avait toutefois indiqué qu’il avait débloqué tout le monde puisqu’il aspirait « à devenir le premier ministre » et qu’il devait « être ouvert à écouter tout le monde ».

  • ÉCOUTEZ Aaron Derfel, journaliste spécialisé dans les questions de santé au Montreal Gazette, sur QUB radio:

- Avec la collaboration de l’Agence QMI