/weekend
Navigation

«Rendez-vous avec le danger» de Julia Chapman: amours et crimes dans le Yorkshire

Julia Chapman
Photo courtoisie Julia Chapman

Coup d'oeil sur cet article

Cinquième opus de la série à succès des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec le danger invite les lecteurs à s’immiscer dans les histoires les plus troubles de tous les Vallons du Yorkshire. L’écrivaine britannique Julia Chapman s’est inspirée de sa région pour imaginer trois histoires où s’entrecroisent l’amour, beaucoup de moutons et de la contrebande. Samson et Delilah, ses détectives hors-norme, en auront plein les bras!

Le commissaire-priseur Harry Furness fait appel à Samson et Delilah, deux détectives du Yorkshire, à la suite d’un accident mortel survenu à la foire aux bestiaux de Brunscliffe. L’affaire prend une tournure plus sombre lorsqu’ils découvrent que ce n’était pas accidentel.

En parallèle, le fermier Clive Knowles tombe amoureux. Il néglige ses moutons... et se rend compte qu’il doit faire appel aux détectives, car le décompte n’est pas bon. Il s’est fait voler.

De son côté, le braconnier Pete Ferris découvre l’existence d’un réseau de trafic de drogue dans la région et décide – mauvaise idée – de faire un peu de chantage. Son plan l’oblige à demander l’aide des détectives. Lorsque les trois affaires s’entremêlent, Samson et Delilah s’aperçoivent qu’ils courent un grave danger.

Une contrée inspirante

Julia Chapman, une écrivaine prolifique qui a souvent recours à l’humour dans ses romans, dit que ses balades quotidiennes dans les Vallons du Yorkshire l’inspirent constamment. «C’est une région de douces collines où il y a beaucoup de moutons et de pâturages séparés par de vieux murs de pierre. C’est presque un pays en lui-même et son histoire remonte loin dans le temps, bien avant Henri VIII.»

Les gens du Yorkshire, qu’elle décrit brillamment dans ses romans à travers ses personnages, ont des manières qui leur sont propres. «Les gens sont très directs ici : si vous faites une erreur, ils vous le diront rapidement. Il y a un lien très étroit avec la culture des Vikings, car ils ont peuplé la région. Beaucoup de noms de lieux et d’expressions viennent directement des langues scandinaves et norvégiennes. C’est un endroit très inspirant.»

Julia Chapman a eu l’idée d’écrire les Détectives du Yorkshire pendant une sortie matinale de course à pied dans sa région. «Je prévoyais écrire un thriller se déroulant dans une ville du nord de l’Angleterre... mais je rentrais chez moi en prenant des notes sur le paysage, les oiseaux que j’avais entendus, les moutons. J’ai changé d’idée, et j’ai décidé d’écrire une enquête policière sur une note plus légère.»

Nouveau genre littéraire

Elle a eu envie de dépeindre une vraie communauté qui fait face à de réels problèmes. «Aux États-Unis, on appelle ce genre littéraire cozy crime. Par contre, s’il y a certains aspects de mes livres qui sont “confortables”, je veux aussi qu’ils soient ancrés dans la réalité, et non frivoles. Je veux que ce soit réaliste et montrer les défis et les difficultés de la vie dans cette région rurale.»

Elle note que le sens de l’humour est un trait de caractère très présent dans le Yorkshire. «Les gens sont directs, et sont capables de voir la lumière même dans les jours les plus sombres. J’essaie de montrer cela dans mes romans. Au lieu d’utiliser le terme cozy crime, j’ai tendance à dire que ce sont des romans où on voit des crimes... sans leur côté crasseux.»

Julia Chapman aime beaucoup le personnage de Delilah. «Elle est excellente pour ne pas s’aimer elle-même, même si elle dirige une agence de rencontres. Ses histoires de cœur sont de vrais désastres.»  

  • Née en Angleterre, Julia Chapman a enseigné l’anglais un peu partout dans le monde et dirigé une auberge dans les Pyrénées avant de rentrer au pays. 
  • Elle habite maintenant dans les Vallons du Yorkshire, dans le nord de l’Angleterre. Cette région pittoresque lui a inspiré la série de romans Les Détectives du Yorkshire.   

EXTRAIT 

Rendez-vous avec le danger<br/>
Julia Chapman<br/>
Éditions Robert Laffont<br/>
436 pages
Photo courtoisie
Rendez-vous avec le danger
Julia Chapman
Éditions Robert Laffont
436 pages

«L’activité de conception de sites Internet qu’elle avait créée avec son ex-mari, Neil Taylor, marchait bien, sa passion pour les nouvelles technologies de l’information s’alliait parfaitement à l’expertise en design graphique de Neil, et tout aurait dû être pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais son frère Ryan avait été tué en service en Afghanistan, et elle avait découvert que Neil la trompait. Pour la deuxième fois. Et donc, pour surmonter cette avalanche de calamités, elle avait eu l’idée de fonder une agence de rencontres en ligne spécifiquement destinée à la population des Vallons.»