/news/society
Navigation

Près de 17 M$ amassés pour les enfants malades malgré la pandémie

Les Québécois se sont montrés très généreux pour ce 33e téléthon

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie de COVID-19 n’a visiblement pas freiné les donateurs de la 33e édition du Téléthon Opération Enfant Soleil qui ont généreusement offert 16 724 819 $ pour les enfants malades de la province, dimanche soir.

• À lire aussi: Alain Dumas est plus impliqué que jamais

« Les gens sont tellement généreux. Malgré ce qu’on vit actuellement, on voit que la santé des enfants du Québec est toujours importante pour les Québécois », a indiqué Marie-Claude Bilodeau, mère de l’Enfant Soleil de la Capitale-Nationale 2020, Emrick Blanchette, qui est atteint du syndrome d’Angelman, un trouble sévère du développement neurologique.

Les quelque 16 724 819 $ qui ont été récoltés serviront aux enfants malades du Québec.
Photo courtoisie
Les quelque 16 724 819 $ qui ont été récoltés serviront aux enfants malades du Québec.

 Tout au long de la soirée, le montant du chiffrier grimpait au même rythme que s’enchaînaient les performances artistiques et les témoignages touchants. À un certain moment, les lignes téléphoniques étaient si sollicitées qu’on a dû rediriger les donateurs vers le site internet d’Opération Enfant Soleil.

L'Enfant Soleil de la Capitale-Nationale Emrick Blanchette
Photo courtoisie
L'Enfant Soleil de la Capitale-Nationale Emrick Blanchette

 « C’est une véritable tape dans le dos, un soulagement », a ajouté Mme Bilodeau avec des trémolos dans la voix. 

Au final, ce sont plus de 600 partenaires qui ont mis la main à la pâte pour soutenir l’organisme. Sans oublier les dons des milliers de téléspectateurs, écoles et collectivités.

Historique

Pour la première fois de son histoire, Opération Enfant Soleil a présenté un téléthon presque entièrement préenregistré pour respecter les mesures de sécurité liées à la crise sanitaire de COVID-19. 

L'Enfant Soleil du Bas-Saint-Laurent Emma Deschênes
Photo courtoisie
L'Enfant Soleil du Bas-Saint-Laurent Emma Deschênes

 C’est donc dans ce contexte particulier que cette nouvelle édition a été diffusée en alternance sur Facebook et TVA pendant près de 15 h d’affilée.

L'Enfant Soleil de l'Outaouais Elyssa Lepage et son frère Loïk
Photo courtoisie
L'Enfant Soleil de l'Outaouais Elyssa Lepage et son frère Loïk

« Tout ce qu’on voulait, c’est démontrer aux familles qu’on était là par notre présence à la télé. On n’avait aucune idée si les gens allaient continuer d’être là à cause de la période actuelle », a confié en entrevue Maxime Landry, porte-parole de l’organisation depuis 10 ans.

Pour lui, cette 33e édition « historique » dont il va se souvenir toute sa vie est la preuve de la solidarité des Québécois « qui se soutiennent dans l’adversité ».

L'Enfant Soleil Maëly et son papa Antoine
Photo courtoisie
L'Enfant Soleil Maëly et son papa Antoine

Pas question d’annuler

Abandonner les familles des enfants malades n’était pas une option pour la PDG d’Opération Enfant Soleil, Julie Lemieux.

L'Enfant Soleil Éloïse Parisé
Photo courtoisie
L'Enfant Soleil Éloïse Parisé

« On a à peine envisagé l’annulation parce que ça aurait été de baisser les bras devant l’adversité. De toute évidence, c’était la bonne décision », a-t-elle affirmé.

Elle a d’ailleurs précisé que le téléthon de cette année est l’un des « très bons » depuis la création de l’événement. 

L'enfant soleil maëly et son papa Antoine
Photo courtoisie
L'enfant soleil maëly et son papa Antoine

« La majorité de nos campagnes du printemps ont été annulées, alors on s’attendait à ce que le montant final soit moins élevé. Mais on peut dire “mission accomplie”, c’est une réussite ! Les dons d’aujourd’hui ont permis de rattraper une bonne partie du terrain perdu. »