/news/provincial
Navigation

Le chantier de la tête des ponts débutera avant 2031

Le ministre des Transports rassure le maire Labeaume

Le secteur de la tête des ponts, à l’entrée de la Capitale-Nationale.
Photo Simon Clark Le secteur de la tête des ponts, à l’entrée de la Capitale-Nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre des Transports, François Bonnardel, promet de démarrer le chantier du réaménagement de la tête des ponts à Québec bien avant la date cible de 2031.

• À lire aussi: L’échéancier de 2031 pour la tête des ponts ne dérange pas Lehouillier

• À lire aussi: Réaménagement à la tête des ponts: l’échéance de 2031 a été confirmée au bureau de projet, assure Labeaume

« Ce que je peux assurer et dire au maire de Québec et aux gens de Québec, c’est que c’est beaucoup trop loin, 2031. Ça ne sera pas 2031, ça sera beaucoup plus tôt », a-t-il indiqué lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale, mardi.

Il serait toutefois « prématuré », à ce moment-ci, de préciser à quel moment les travaux pourront débuter, a laissé comprendre M. Bonnardel, en rappelant que son ministère travaille présentement sur deux autres projets majeurs dans la région.

« Vous le savez, on est en train de travailler avec la Ville de Québec [...] pour arrimer le tunnel Québec-Lévis avec le réseau structurant et de préparer aussi la suite du projet structurant de la Ville de Québec », a dit le ministre des Transports.

Un peu plus tôt, lors d’une autre conférence de presse aux côtés du maire de Québec, Régis Labeaume, la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a assuré que son gouvernement souhaite aller de l’avant « le plus rapidement possible » avec le réaménagement de la tête des ponts.

« On fait au plus vite. Il faut le faire correctement. C’est un gros projet. Si on peut le faire avant 2031, ce sera ça », a affirmé la ministre responsable de la Capitale-Nationale.

« La tête des ponts, on veut la livrer le plus rapidement possible, a-t-elle soutenu. Je ne suis pas capable de vous donner, aujourd’hui, une date précise. C’est un projet qui est à l’étude au PQI (Plan québécois des infrastructures). »

Depuis l’arrivée de la Coalition Avenir Québec (CAQ) au pouvoir à l’automne 2018, « il y a plusieurs choses qui se sont faites et qui vont avoir une incidence sur le projet, a-t-elle expliqué. On peut penser aux modifications au projet du Phare, aux modifications au pôle d’échanges de Sainte-Foy, au projet de tunnel Québec-Lévis qui s’est précisé et au projet de transport structurant à Lévis ».

L’échéance de 2031

L’échéance de 2031 a fait couler beaucoup d’encre depuis la semaine dernière. Elle a été communiquée, pour la première fois, dans une des réponses fournies par le bureau de projet du réseau structurant de transport en commun de Québec. Or, le ministère des Transports (MTQ) n’a pas voulu confirmer cette échéance.

Le maire Labeaume a paru contrarié par ce retard. Ce n’est pas le cas à Lévis où le maire Lehouillier a salué le fait que le gouvernement « prenne son temps » pour peaufiner le mégaprojet. 

En 2010-2011, le réaménagement de la tête des ponts était évalué à 1 milliard $, mais aucun plan précis n’avait été dévoilé à l’époque.