/finance/business
Navigation

Un chèque de 488 995$ pour une v.-p. de la SAQ

Une très généreuse allocation de transition

Coup d'oeil sur cet article

Une ancienne vice-présidente des ressources humaines à la Société des alcools du Québec (SAQ) a quitté son poste en 2019 avec une indemnité de départ de près de 500 000$. Elle a reçu environ 52 000$ de plus que l’ex-président-directeur général, Alain Brunet, comme «allocation de transition».

Mardi, la SAQ a dévoilé ses résultats financiers pour son exercice 2019-2020. Dans les documents publics, la société d’État révèle également la rémunération de ses plus hauts dirigeants et membres de la direction.

L’ancienne vice-présidente des ressources humaines Madeleine Gagnon a quitté ses fonctions le 2 octobre dernier. Son «allocation de transition» s’élevait à 488 995$, peut-on lire. Elle a également reçu un salaire de base de 186 532$, ainsi que 56 503$ en avantages et bonis.

«Mme Gagnon a travaillé à la SAQ pendant près de 15 ans. Une allocation de transition lui a été octroyée, conformément à son contrat de travail», a répondu le porte-parole Yann Langlais-Plante.

Ce dernier a ajouté que, «depuis quelques années déjà, les pratiques de rémunération ont changé, à la SAQ. Il n’y a plus de contrats de travail avec une allocation de transition comme celle qui a été versée à Mme Gagnon».

Motifs inconnus

Il n’a pas été possible de connaître les motifs du départ de la vice-présidente. La SAQ n’a pas fourni plus de renseignements.

Lors de l’exercice financier 2018-2019, année de son départ, M. Brunet avait empoché une indemnité de 436 492$. Il a été à la tête de la SAQ durant cinq ans et a notamment piloté la mise sur pied du réseau de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

Dans son rapport 2019-2020, la vérificatrice générale Guylaine Leclerc avait notamment déploré un manque de transparence concernant les indemnités de départ versées aux dirigeants de sociétés d’État.

Quant à l’actuelle présidente et chef de la direction, Catherine Dagenais, elle a reçu un salaire avec bonis de 512 495$ pour la dernière année financière. Il s’agit d’une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente, où elle n’avait toutefois pas occupé la chaise de présidente sur une année complète. Elle avait été nommée en juin 2018.

Dividende: 1,23 milliard de dollars

Pour l’année financière 2019-2020, la SAQ a enregistré des ventes de 3,49 milliards de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 5,9%. Le bénéfice net, quant à lui, a été de 1,23 G$, soit une hausse de 79,6 M$ (+6,9%) par rapport à l’exercice précédent.

«Pour une huitième année consécutive, la SAQ a donc remis plus de 1 milliard de dollars en dividende au gouvernement du Québec», fait valoir dans un communiqué la société d’État, ajoutant que les ventes et coûts additionnels attribuables à la COVID-19 lors des deux dernières semaines de l'exercice n'ont pas eu un impact significatif sur son résultat net.

Les ventes dans les succursales ont atteint 3,14 G$, soit une hausse de 190,2 M$. La demande des consommateurs pour les vins biologiques et les produits locaux a continué de grimper, ainsi que la demande pour les gins.

En début d’année, la SAQ avait lancé une nouvelle plateforme web.