/news/politics
Navigation

Place des femmes: «Shame on you», lance Legault à Anglade

Place des femmes: «Shame on you», lance Legault à Anglade
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Un débat animé sur la place des femmes au sein du gouvernement du Québec s’est conclu en foire d’empoigne, mercredi, au Salon bleu. «Shame on you» a alors lâché le premier ministre François Legault à l’endroit de la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade.

• À lire aussi: [VIDÉO] Ça joue dur à l’Assemblée nationale

Le reproche est venu à la suite d’une intervention de la députée libérale Hélène David.

Celle-ci déplorait alors l'absence de femmes au sein du comité de relance formé par le gouvernement Legault. Ce dernier regroupe quatre ministres masculins aux rôles économiques, soit ceux de l’Économie (Pierre Fitzgibbon), des Finances (Eric Girard), du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (Jean Boulet) ainsi que le président du Conseil du trésor (Christian Dubé).

Place des femmes: «Shame on you», lance Legault à Anglade
Photo Simon Clark

«En 2020, c'est inacceptable [...]. Les femmes sont majoritaires dans les services de soins de santé, elles écopent le plus souvent de la charge mentale au sein des foyers, elles occupent les emplois à temps partiel et au salaire minimum, et elles sont les plus touchées par les pertes massives d'emplois. Cela aurait dû convaincre le premier ministre de s'entourer de femmes pour planifier sa relance», a affirmé Mme David.

«Je pense que, s'il y a un gouvernement qui veut faire l'avancement des femmes dans la société québécoise, c'est bien le gouvernement de la CAQ», lui a répondu le leader du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, en reprochant à la députée de sous-entendre que le gouvernement était misogyne.

Place des femmes: «Shame on you», lance Legault à Anglade
Photo Simon Clark

Il a également affirmé que l’égalité homme femme avait peu progressé sous le précédent gouvernement libéral.

«Je peux rassurer et assurer ma collègue que la voix des femmes est entendue au gouvernement. Je dirais que le plus gros pan de cette crise relève de la santé. On a une ministre de la Santé féminine», a ajouté la ministre Isabelle Charest.

Visiblement froissé par l'intervention d'Hélène David, François Legault a alors lâché à micro fermé les mots «Shame on you» à l’endroit de la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade.

Place des femmes: «Shame on you», lance Legault à Anglade
Photo Simon Clark

«Que le premier ministre, un homme, en rajoute une couche et dise à la cheffe de l'opposition officielle: "Shame on you", [...] je vous le dis, [en tant que] député homme, je trouve ça inacceptable et je dois le dénoncer», s’est insurgé par la suite le leader du Parti libéral, Marc Tanguay.

Le leader du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, a répliqué en reprochant à la députée Hélène David de «prête[r] des intentions» au gouvernement. La ministre de la Justice, Sonia LeBel, a présenté la semaine dernière un projet de loi sur l'abolition des délais de prescription, un sujet qui «touche particulièrement les femmes», a dit Simon Jolin-Barrette.

Malgré l'intervention du leader Tanguay, François Legault ne s’est pas excusé pour avoir interpellé Dominique Anglade à micro fermé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.