/news/transports
Navigation

Rencontres citoyennes sur le tramway: Québec 21 dénonce «le manque de transparence» de l’administration Labeaume

Jean-François Gosselin
Photo d'archives, Simon Clark Jean-François Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

Québec 21 a accusé l’administration Labeaume de « manquer de transparence » dans le cadre des rencontres citoyennes virtuelles du bureau de projet du réseau structurant de transport en commun.

• À lire aussi: Appel de qualification: la date limite à nouveau repoussée pour le tramway

• À lire aussi: [PHOTOS] Des citoyens de Saint-Roch manifestent contre le tramway

Une rencontre d’information, qui n’a pas été annoncée publiquement auparavant, a eu lieu mardi soir avec des citoyens de Limoilou. Cette réunion était donc particulièrement dans la mire de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec.

« Ce n’est pas normal que nous ne sachions pas quand ni qui sont rencontrés concernant le projet de tramway. Quelques citoyens du Vieux-Limoilou ont eu une rencontre d’information mardi soir, et personne en dehors des citoyens visés ne pouvait le savoir. Ce n’est pas ça être transparent », a regretté Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, mercredi, par voie de communiqué de presse.

Calendrier à publier

Selon lui, « plusieurs rencontres se sont tenues dans les dernières semaines avec des petits groupes de citoyens, sans que l’on sache ce qui s’est dit. Cette façon de faire nous empêche de faire notre travail, de même que pour la presse qui ne peut rapporter l’information au public ».

M. Gosselin demande ainsi que le calendrier des prochaines rencontres soit rendu public et que tous les citoyens et groupes qui le désirent puissent y prendre part.

Mercredi, le cabinet du maire Labeaume n’a pas souhaité réagir à cette sortie de l’opposition. 

Une présentation de l’insertion du tramway sur la 1re Avenue, de Limoilou à Charlesbourg, aura lieu jeudi matin à l’hôtel de ville de Québec.