/news/health
Navigation

À plein régime pour 3480 préposés

Tant les CIUSSS que les établissements d’enseignement ont travaillé fort pour analyser les candidatures

formation professionnelle Antoine-de-Saint-Exupéry
Photo courtoisie, François Lemire Des locaux du Centre de formation professionnelle Antoine-de-Saint-Exupéry, à Montréal, qui recevra 396 étudiants dès lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs dizaines de personnes ont travaillé comme des fous, cette semaine à Montréal, pour recruter les 3480 nouveaux préposés aux bénéficiaires dont la formation commence lundi.

• À lire aussi: Jugée obèse, elle est exclue de la formation des nouveaux préposés aux bénéficiaires

• À lire aussi: Préposés aux bénéficiaires: près de 1600 dossiers analysés par le CIUSSS de la Capitale-Nationale

Une équipe de 60 personnes triait cette semaine les 2435 candidatures reçues en quatre jours au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. 

« C’est une opération qui est gigantesque », souligne la présidente-directrice générale de l’établissement, Sonia Bélanger.

Pas moins de 538 candidats avaient réussi l’entrevue téléphonique et en étaient à la vérification des antécédents judiciaires et de l’état de santé, mercredi. Plus de 900 candidats avaient alors été contactés. 

Au final, ce CIUSSS dispose de 936 bourses qui permettront aux nouveaux préposés d’être payés durant leur formation accélérée de trois mois, avant de s’engager pour un an à travailler en Centres d’hébergement et de soins longue durée (CHSLD).

Nouveau départ

Le gouvernement a annoncé l’embauche de 10 000 préposés supplémentaires dans les CHSLD, fortement éprouvés par la pandémie. Pas moins de 70 000 candidatures ont été reçues. Pour les candidats retenus, comme Johanne Dubé, c’est l’occasion de réinventer sa vie. « C’est un nouveau départ à 37 ans. Je suis vraiment contente. Surtout avec le nombre de personnes qui avaient postulé », indique la femme qui se joindra à l’équipe de Montérégie-Est.

.

« Pas de surprise »

Les établissements d’enseignement ont eu la présentation officielle du programme d’enseignement jeudi matin.

« Mais ce sont déjà des enseignants qui connaissent le programme de préposé. Il n’y a pas de grande surprise », a mentionné le directeur du centre de formation professionnelle Antoine-de-Saint-Exupéry, François Lemire. Cet établissement recevra 396 étudiants demain. À l’Est-de-l’Île, 831 candidatures ont été reçues tandis que le CIUSSS dispose de 980 bourses. Un partage de candidatures entre CIUSSS voisins pourra se faire, une fois que les premiers auront terminé.

« C’est certain qu’on est vraiment en sprint », a souligné Remi Vuong, chef de services acquisition de talents au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, on accuse réception de 2296 candidatures et tous les postulants avaient été contactés jeudi ; 143 étaient déjà retenus et 1233 candidatures étaient en processus d’embauche en date du 11 juin. À l’Ouest, 958 candidatures ont été reçues et 200 étaient en processus d’embauche jeudi. Trier un aussi grand nombre de candidatures demande d’être à l’affût des personnes qui seraient davantage intéressées par le salaire de 50 000 $ par année que par la vocation de préposé en CHSLD .

« On valide leur compréhension du métier, et leurs intérêts et motivations à occuper ce métier-là », indique Mathieu Traversy-Roy, chef du Centre d’Expertise, acquisition de talents et diversité, du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal. 

Nombre de bourses disponibles par CIUSSS   

  • Ouest-de-l’Île-de-Montréal : 514 
  • Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal : 418 
  • Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal : 936 
  • Nord-de-l’Île-de-Montréal : 632 
  • Est-de-l’Île-de-Montréal : 980  

Total : 3480 postes à pourvoir à Montréal 

Bourses

▸ Montant total : 9210 $
▸ Remis en 3 versements pendant la formation 

  • Après deux semaines 
  • À mi-parcours 
  • À la fin   

Les candidats devront être disponibles de jour, soir, nuit et pendant les fins de semaine. Sans quoi, la bourse pourrait devoir être remboursée.

Source : Ministère de la Santé et des Services sociaux