/news/education
Navigation

Des cérémonies pour finissants qui s’adaptent à la pandémie

Des écoles font preuve de créativité pour souligner le départ de leurs élèves de cinquième secondaire

Polyvalente La Samare
Photo courtoisie À la Polyvalente La Samare, à Plessiville, les 140 finissants pourront faire le traditionnel lancé du mortier.

Coup d'oeil sur cet article

Les élèves de cinquième secondaire ont dû se résigner : le traditionnel bal n’aura pas lieu cette année, puisque la COVID-19 est venue jouer les trouble-fête. Les écoles ont toutefois été autorisées à organiser différentes activités de fin d’année, dans le respect des mesures sanitaires. Aux quatre coins du Québec, des écoles rivalisent de créativité pour permettre à leurs finissants de célébrer autrement ce rite de passage, cher aux yeux de plusieurs. Voici un survol de quelques-unes de ces initiatives. 

• À lire aussi: Remise mémorable de diplômes à l’auto

• À lire aussi: Des visites à domicile pour les élèves

Tapis rouge, haie d’honneur et lancer du mortier  

Plusieurs écoles secondaires optent pour une formule « tapis rouge », où les élèves défileront un à la fois, vêtus de leur tenue de bal.

À l’école secondaire Les Etchemins, à Lévis, les finissants en profiteront pour récupérer leur album et participer à une séance de photos, alors qu’au Collège des Compagnons, à Québec, les élèves seront acclamés sur leur passage par les enseignants qui formeront une haie d’honneur pour l’occasion.

Une formule semblable est organisée à la Polyvalente La Samare, à Plessisville (photo ci-dessus). Dans un immense terrain gazonné situé à proximité de l’école, les 140 finissants pourront même effectuer le traditionnel lancer du mortier, à deux mètres de distance bien sûr. 

Une chorale à bord d’un autobus  

L’école John-F.-Kennedy, à Beaconsfield, accueille majoritairement des élèves autistes avec déficience intellectuelle, jusqu’à l’âge de 21 ans.

Six d’entre eux termineront cette année leur passage dans cette école spécialisée, mais la traditionnelle cérémonie d’hommage ne pourra avoir lieu comme prévu.

« Habituellement, c’est vraiment un événement marquant, en particulier pour les parents parce que c’est souvent le seul événement de reconnaissance que leur enfant va vivre. Ça marque une étape majeure dans leur vie, plusieurs sont ici depuis la maternelle », explique la directrice, Christine Villiard.

L’équipe a dû se résoudre à faire les choses autrement cette année. Un autobus jaune décoré avec à son bord une dizaine de membres du personnel se rendra à la maison de chacun des élèves pour leur rendre ce dernier hommage, formant une chorale pour l’occasion.

Au programme : discours, remise de plaque et d’un cadeau et une bonne dose d’émotions. 

Défilés et cortèges de voitures  

Des cortèges de voitures dans lesquelles prendront place les finissants avec leur famille sont organisés dans plusieurs écoles.

Ce sera le cas pour des finissants de l’école Pamphile-Lemay, à Sainte-Croix-de-Lotbinière, et ceux de l’école secondaire Sainte-Anne, à Daveluyville, où un camion de pompier ouvrira la parade.

Un DJ sera aussi présent dans cette municipalité pour mettre de l’ambiance tout le long du parcours.

La population est invitée à saluer les 18 finissants sur leur passage, avant la tenue d’une cérémonie qui suivra à l’extérieur.

À Boucherville, les 450 finissants défileront dans les rues de la ville, vêtus de leurs plus beaux habits.

Les citoyens sont invités à les saluer en formant une haie d’honneur pour l’occasion, à deux mètres de distance bien sûr.  

Formule ciné-parc à l’honneur  

Afin de s’assurer de respecter la règle du deux mètres, plusieurs écoles ont opté pour une formule qui rappelle celle des ciné-parcs.

À la Polyvalente des Baies, à Baie-Comeau, l’équipe a mis le paquet : un immense écran gonflable a été loué, ce qui permettra d’y projeter à proximité de l’école, en début de semaine, des vidéos réalisées par les finissants.

Un émetteur FM permettra de synchroniser le son des projections à partir des voitures.

Mercredi, la projection d’un long métrage québécois sera aussi offerte à tous les élèves et à la population en général.

« Tous les élèves ont eu une fin d’année rocambolesque », souligne l’enseignant Nicolas Bouchard. 

Une école aux multiples visages  

Polyvalente La Samare
Photo courtoisie, Julie Gratton et NathB photographe

À l’école secondaire Fernand-Lefebvre, à Sorel-Tracy, des portraits géants de chacun des 290 finissants ont été affichés dans les fenêtres de l’établissement à la fin mai, pour souligner leur accomplissement.

Les photos sont illuminées de l’intérieur en soirée pour les mettre en valeur.

L’idée a germé dans la tête d’une enseignante avant que Québec n’autorise au début juin le retour à l’école des finissants, le temps d’une activité.

« On se disait qu’on ne pouvait pas les laisser partir comme ça, on a voulu leur faire un clin d’œil pour souligner leurs efforts », explique la directrice, Nathalie Massicotte. 

Une rue fermée le temps d’une cérémonie  

Au Collège Saint-Bernard, à Drummondville, on a tenté de recréer une cérémonie « la plus proche » de celle qui se déroule habituellement, malgré les contraintes sanitaires, explique le coordonnateur de l’événement, Dominic Boisclair.

Plutôt que de se dérouler à l’intérieur de la Basilique Saint-Frédéric, la cérémonie se déroulera cette fois-ci devant l’imposante église, dans la rue qui sera fermée pour l’occasion.

Les finissants seront regroupés par « îlot de distanciation » avec leur famille et la cérémonie se déroulera quatre fois plutôt qu’une, pour permettre aux 180 finissants d’y prendre part, en quatre groupes distincts. 

Une projection extérieure inspirée du Moulin à images  

Au collège Saint-Charles-Garnier à Québec, les finissants et leurs familles sont invités à assister à une immense projection extérieure, accompagnée d’animation en direct.

Une vidéo permettant de se remémorer leur passage au collège sera projetée sur un écran de 60 pieds installé sur la façade arrière de l’établissement, que les élèves et leurs parents pourront visionner à partir de leur voiture.