/lifestyle/family
Navigation

Enfant au guidon!

velo
Photo courtoisie, Sports Experts

Coup d'oeil sur cet article

Se tenir en équilibre sur deux roues et pédaler sans regarder ses pieds, voilà deux défis que doit relever un apprenti cycliste, dont le vélo évolue au rythme de son apprentissage. 

Étape 1 : Se tenir en équilibre

Le vélo sans pédale permet aux enfants d’apprendre à maîtriser leur équilibre.
Photo courtoisie, Sports Experts
Le vélo sans pédale permet aux enfants d’apprendre à maîtriser leur équilibre.

Plusieurs adultes ont jadis appris à faire du vélo à l’aide d’un tricycle permettant d’apprivoiser le mouvement de pédaler vers l’avant, mais limitant l’apprentissage de l’équilibre, soutient Maxime Lachance, acheteur de vélos pour Sports Experts.

Plus populaire aujourd’hui, le petit vélo sans pédale, appelé draisienne, privilégie d’abord l’atteinte de l’équilibre, en invitant l’enfant à adopter la même position que sur un vélo traditionnel et à se déplacer à l’aide de ses pieds au sol. Gagnant de la confiance tout en prenant le contrôle de sa draisienne, le tout-petit va peu à peu soulever ses pieds du sol pour profiter de son élan, se maintenant alors en équilibre. 

Étape 2 : Apprendre à pédaler

Avec un vélo muni de petites roues stabilisatrices, il est plus facile de comprendre comment pédaler.
Photo courtoisie, Sports Experts
Avec un vélo muni de petites roues stabilisatrices, il est plus facile de comprendre comment pédaler.

Lorsque le jeune cycliste est habile sur deux roues, il est plus facile pour lui d’apprendre à pédaler, à ralentir et à freiner, à l’aide d’un petit vélo (roues de moins de 18 pouces) doté de roues stabilisatrices à l’arrière, dont plusieurs s’installent et se retirent aujourd’hui sans l’aide d’outils. L’enfant pourra descendre une petite côte à vélo sans tomber, puisqu’il aura développé son sens de l’équilibre, et de retour sur un plateau, il comprendra que pédaler sera nécessaire pour continuer d’avancer et gagner de la vitesse. « C’est à ce moment que le parent a son rôle à jouer », souligne M. Lachance, en rappelant à son enfant de ne pas regarder ses pieds, mais plutôt devant lui et en maintenant le vélo droit pendant qu’il apprivoise le mouvement de pédaler vers l’avant. « Très rapidement, les roues stabilisatrices vont devenir obsolètes », constate M. Lachance qui en a fait l’expérience avec ses trois enfants. 

Étape 3 : Profiter de sa liberté

Au guidon de son vélo junior, souvent de type hybride ou tout-terrain, l’enfant qui grandit continuera de développer sa passion pour le cyclisme en roulant sur plusieurs types de routes et sentiers, l’aidant à préciser ses intérêts. S’amusant avec ses amis, partant à l’aventure avec ses parents, profitant d’une nouvelle liberté, il se mettra à rêver à son prochain vélo, celui qui lui permettra d’affronter les « pumptracks », de dévaler les montagnes ou de parcourir bien des kilomètres de route, par exemple. 

Quelques trucs

Une fois les petites roues enlevées, les enfants peuvent s’en donner à cœur joie.
Photo courtoisie, Sports Experts
Une fois les petites roues enlevées, les enfants peuvent s’en donner à cœur joie.

La bonne hauteur

Le vélo d’un enfant en apprentissage doit lui permettre d’être bien assis sur la selle en gardant les deux pieds à plat sur le sol. L’étape suivante consistera à relever un peu la selle, de façon à ce qu’il se retrouve sur la pointe des pieds, afin d’être plus performant en pédalant, mais moins stable au moment de s’arrêter.

Porter le casque

Parce que tomber et se relever font partie de l’initiation, il est primordial de porter un casque bien ajusté. Ce dernier aura une durée de vie de cinq ans maximum, selon les impacts subits. « Achetez un casque adapté à la tête de votre enfant et veillez à ce qu’il soit correctement porté. Évidemment, en portant vous-même un casque, vous lui montrez le bon exemple », précise la SAAQ sur son site internet.

Le prix

Les prix des vélos pour enfants peuvent varier de 80 $ à 1000 $, pour répondre à une large clientèle. L’enfant qui pédalera avec un vélo plus abordable n’aura pas moins de plaisir à s’adonner à ce passe-temps, affirme M. Lachance. Le vélo plus dispendieux sera de meilleure qualité et plus performant, durera plus longtemps, puis pourra être passé au suivant.