/investigations/truth
Navigation

La construction ne va pas si mal

La construction ne va pas si mal
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Chaque samedi, les recherchistes de notre Bureau d’enquête de Montréal, Québec et Ottawa débusquent les fausses nouvelles, vérifient des déclarations et trouvent les vrais chiffres.


L'ÉNONCÉ

Le premier ministre François Legault a défendu jeudi son projet de loi 61, qui vise à relancer l’économie en accélérant la construction de 202 projets d’infrastructure.

« [...] On avait l’intention, avant même la crise, avant la pandémie, de déposer un projet de loi pour réduire les délais. S’ajoute à ces délais qui sont, selon nous, inacceptables, le fait qu’on a actuellement des employés de la construction qui sont à la maison à cause de la crise », a-t-il soutenu en Chambre.

LES FAITS

Ce ne sont vraiment pas tous les travailleurs de la construction qui sont à la maison à cause de la crise. En fait, la grande majorité d’entre eux sont maintenant de retour au boulot.

La construction résidentielle a repris le 20 avril, soit depuis près de deux mois, et toutes les autres activités de construction ont recommencé le 11 mai, il y a plus d’un mois.

Selon Statistique Canada, on comptait en mai 229 300 emplois dans la construction au Québec, soit 10,5 % moins d’emplois par rapport à la même période l’an dernier. Ces chiffres pourraient se rétablir encore davantage en juin puisque les données reflètent le marché du travail pendant la semaine du 10 au 16 mai alors que certains chantiers étaient toujours fermés.

Statistique Canada souligne d’ailleurs que l’industrie de la construction représentait le secteur avec la hausse d’emplois la plus marquée en mai dans la province.