/weekend
Navigation

Toute la violence des hommes

WE 0613 Paul Colize
Photo courtoisie, Ivan Put Paul Colize

Coup d'oeil sur cet article

Pour comprendre certaines choses, il faut parfois remonter très loin dans le passé... ou fouiller les recoins les plus sombres de la mémoire. Ce roman noir nous le prouve.

<b><i>Toute la violence des hommes</i></b><br/>
Paul Colize<br/>
Éditions Hervé Chopin<br/>
320 pages
Photo courtoisie
Toute la violence des hommes
Paul Colize
Éditions Hervé Chopin
320 pages

La Belgique compte quelques auteurs qu’on suit avec intérêt, parmi lesquels Éric-Emmanuel Schmitt, Armel Job et Amélie Nothomb. À cette liste s’ajoute désormais Paul Colize, un auteur de romans noirs originaire de Bruxelles dont on n’avait encore jamais lu les livres. Depuis le tournant des années 2000, il en a pourtant écrit une bonne quinzaine, dont plusieurs ont été primés. Que dire de plus ? Paul Colize, qui vit aujourd’hui à Waterloo, aurait apparemment découvert très jeune les polars grâce à une grand-mère qui adorait les histoires de meurtres.

Non coupable pour aliénation mentale ?

Reconnu pour ses intrigues fouillées, Paul Colize nous invite ici à faire la connaissance de Nikola Stankovic, un artiste-peintre de 35 ans originaire de Croatie. Mais autant préciser tout de suite que les choses ne vont pas très bien pour lui. Une jeune serveuse également originaire de Croatie a été assassinée à coups de couteau et même si Nikola s’obstine à affirmer qu’il n’y est pour rien, tous les indices pointent vers lui : les empreintes relevées dans l’appartement de la victime, les taches de sang maculant ses chaussures et la série de dessins franchement gores retrouvés dans son atelier de Saint-Gilles. Après ça, allez demander à un avocat de prouver et de plaider son innocence ! C’est pourtant exactement ce qui va se produire dès que Nikola sera interné dans un centre psychiatrique... afin de savoir s’il est atteint ou non d’un grave trouble mental. 

Une fois passé le cap des premiers chapitres, un suspense bien monté. 

D’autres romans noirs signés Paul colize

WE 0613 Paul Colize
Photo courtoisie

Back up

Aux Éditions Folio, 494 pages

Publié en 2012, un livre qui s’ouvre sur la mort de tous les membres d’un groupe rock des années 1960. Et pour en savoir plus à leur sujet, il faudra attendre qu’un sans-abri se fasse frapper par une voiture... 40 ans plus tard !


WE 0613 Paul Colize
Photo courtoisie

Concerto pour 4 mains

Aux Éditions Pocket, 480 pages

Un vol incroyable a été commis non loin de Bruxelles : sans qu’une seule goutte de sang soit versée, un chargement entier de diamants a été dérobé. Reste à savoir qui a bien pu faire le coup... 


WE 0613 Paul Colize
Photo courtoisie

Un long moment de silence

Aux Éditions Folio, 512 pages

Après avoir écrit un bouquin sur la fusillade qui a eu raison de son père en 1954, un homme d’affaires découvrira l’existence d’une organisation clandestine ayant longtemps traqué les criminels nazis. Un thriller qui a entre autres remporté le prix Polars pourpres 2013.


WE 0613 Paul Colize
Photo courtoisie

Un jour comme les autres

Aux Éditions Folio, 512 pages

Deux ans après sa disparition, Emily essaie toujours de comprendre ce qui a bien pu arriver à Éric, son conjoint. Il s’est volatilisé du jour au lendemain, et, manque de chance, la police ne fait presque plus rien pour le retrouver.