/news/coronavirus
Navigation

La fermeture d’un gym de Lévis « victime de la COVID » sème l’inquiétude

Coup d'oeil sur cet article

Une salle d’entraînement de Lévis ferme définitivement ses portes en raison des dommages entraînés par la crise de la COVID-19, une fin abrupte que redoutent d’autres propriétaires de studios au Québec. 

• À lire aussi: Des studios d'entraînement ouvriront leurs portes sans l'accord de Québec

• À lire aussi: Accès aux gyms: des propriétaires de Sherbrooke anticipent l’ouverture

Énergie Gym, située sur la 3e Rue dans le secteur Saint-Romuald, a annoncé « avec tristesse » la fin de ses opérations sur sa page Facebook, samedi, près de deux mois après avoir dû fermer pour se plier aux consignes de la Direction de la santé publique.

« Nous avons malheureusement été victimes de la COVID et nous nous voyons dans l’impossibilité de rouvrir nos portes », peut-on lire dans la communication de l’entreprise, en activité depuis 2007.

Cette fin d’aventure abrupte est redoutée par d’autres propriétaires de salles d’entraînement aux quatre coins de la province, alors qu’aucune date de réouverture n’a été annoncée pour les établissements intérieurs dédiés au conditionnement physique.

« C’est sûr qu’il va y avoir d’autres fermetures », craint Mathieu Baillargeon, copropriétaire d’une salle à Saint-Apollinaire, sur la Rive-Sud de Québec.

6 juillet

Des propriétaires de salles ont déjà avancé publiquement qu’ils allaient ouvrir leur porte incessamment.

Selon Mathieu Baillargeon, cette poignée de gestionnaires verra des dizaines d’homologues leur emboîter le pas si la situation perdure. 

« D’ici le 6 juillet, tout le monde va rouvrir. C’est ce que j’entends à Québec, mais aussi au Saguenay–Lac-Saint-Jean », avance-t-il, assurant que son établissement ferait de même.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres