/weekend
Navigation

Jeux: les dés sont jetés

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux de dés ont toujours eu la cote, mais il faut avouer que le facteur chance peut finir par devenir décourageant, puisqu’on subit le jeu plutôt que de le contrôler.

La nouvelle vague de jeux à base de dés propose des mécaniques qui permettent de mitiger le facteur chance.

Celui-ci est certes toujours un peu présent, mais il n’est plus le point central du jeu, alors que les joueurs disposent de possibilités pour contrôler un peu mieux leur destin.

Ces nouveaux jeux remettent un peu les dés au goût du jour et permettent de retrouver le plaisir de lancer les cubes à six faces comme quand nous étions jeunes et que nous disputions de furieuses parties de Yathzee ou de Yum.

Bien que nos trois propositions portent des noms anglais, elles sont toutes éditées en français. 

Dice Forge

Photo courtoisie
  • 2-4 joueurs
  • 10 ans +
  • 45 minutes

Tout l’attrait de ce jeu repose dans sa proposition unique. On y façonne nos dés avec des faces détachables et interchangeables.

Tout le monde commence avec les deux mêmes paires de dés et au fil des tours, il sera possible d’amasser des pépites d’or afin d’acheter de nouvelles faces et de rendre ses dés plus performants.

On pourra acheter des faces qui permettent d’amasser plus d’or, des points, des fragments de lune ou de soleil et même des faces qui permettent d’amasser tout ça en un jeu de dés.

À son tour, un joueur aura le choix d’acheter des faces de dés ou une carte.

Les fragments de lune et de soleil sont dépensés pour acheter des cartes qui vous permettront d’amasser des points qui seront comptabilisés en fin de partie ou encore d’améliorer vos réserves en pouvant stocker plus d’or ou de fragments. L’achat de carte peut aussi permettre de bloquer le chemin à un adversaire dont la stratégie commençait à se dessiner.

Il y a donc plusieurs stratégies vers la victoire. Un joueur peut choisir de se concentrer sur l’or puisque des cartes permettent de faire des points en amassant des pépites. Un autre pourra décider d’amasser beaucoup de fragments d’un type ou de l’autre pour acheter beaucoup de cartes. Par exemple, à son tour, un joueur peut acheter une carte, mais il peut ensuite dépenser deux fragments de soleil pour effectuer une autre action, que ce soit acheter une seconde carte ou des faces de dé, et ce dans l’ordre de son choix.

Certaines cartes, en plus de donner des points, donnent des lancers de dés, ce qui prépare déjà la ronde suivante.

Bref, il s’agit d’un jeu à rebondissements qui ne sera jamais vraiment pareil d’une partie à l’autre. 

Dice Hospital

Photo courtoisie
  • 1-4 joueurs
  • 10 ans +
  • 45-90 minutes

Voilà un jeu drôlement sympathique où les joueurs gèrent un hôpital et où les dés représentent des patients.

Votre hôpital peut accueillir douze patients et possède une équipe de base en début de partie que vous pourrez améliorer à chaque manque en ajoutant de nouvelles salles ou encore en embauchant de nouveaux spécialistes qui se grefferont à votre équipe d’infirmières de base.

Ainsi, au début de chaque tour, trois dés sont disposés sur chacune des ambulances disponibles et dont le nombre varie en fonction du nombre de joueurs. Il s’agit alors de la phase des admissions.

Chaque joueur choisit une ambulance et installe ses trois nouveaux patients dans une chambre. S’il n’y a plus de place, il doit en mettre à la morgue, ce qui fera perdre des points en fin de partie.

Après l’amélioration de l’hôpital, les joueurs soignent leurs patients en plaçant des infirmières et des spécialistes dans les différentes salles disponibles qui soignent divers types de patients selon les couleurs des dés et les valeurs inscrites sur ceux-ci.

Lorsqu’on soigne un patient, on le tourne sur la face suivante (un cinq devient un six). Il faut atteindre sept pour que le patient obtienne son congé, plus de patients quittent lors d’une manche, plus un joueur fera de points.

Les patients qui n’ont pas été soignés au cours de la manche verront leur santé souffrir et descendre d’une face (un trois devient un deux). 

C’est donc aussi un jeu de gestion et les règles demeurent vraiment très simples. Comme les joueurs soignent leurs patients en même temps, il y a beaucoup de rythme et il est facile d’enfiler les parties. 

Roll Player

Photo courtoisie
  • 1-4 joueurs
  • 10 ans +
  • 45-90 minutes

Vous voici créateur de personnages de romans d’aventures et vous devez créer votre héros selon certaines caractéristiques qui vous seront imposées au départ.

Chaque joueur dispose d’un plateau personnel où il placera les dés qu’il accumulera. Il devra alors les positionner afin d’attribuer des caractéristiques à son personnage.

Au début de chaque tour, les joueurs pourront choisir un dé afin d’améliorer leur personnage, les dés disponibles à votre tour pourraient ne pas vous convenir, il faut gérer ceux-ci avec soin.

Le défi réside dans le fait qu’une carte boni vous imposera, pour en obtenir les points en fin de partie, de placer certaines couleurs de dés à certains endroits. Il faudra également accumuler une certaine valeur totale sur les dés de chaque ligne pour pouvoir marquer les points de cette ligne.

Un marché est aussi disponible afin que les joueurs achètent des attributs ou encore des armes et des armures qui vont permettre à leur héros d’être plus performant et d’amasser plus de points.

Tout ça peut paraître un peu complexe, mais c’est finalement très simple une fois la partie lancée