/entertainment
Navigation

Pour célébrer le numérique

Coup d'oeil sur cet article

Le gala NUMIX/REMIX, célébrant la création numérique au Québec, débutera ce lundi avec une édition spécialement en ligne étalée sur quatre jours. 

«La créativité numérique, qui englobe l’ensemble des formes d’expression qui utilisent des outils technologiques et numériques, a toujours été extrêmement effervescente au Québec depuis je dirais le milieu des années 2000», explique d’abord Catalina Briceño, présidente du jury des prix Numix 2020.

Divisé en plusieurs catégories, l’événement cherche à récompenser, depuis sa première édition en 2010, ce qui se fait de mieux dans le monde du numérique au Québec, notamment en ce qui concerne le documentaire, le balado, les installations expérientielle et muséale, le jeu, le vidéo et autres œuvres numériques.

«Et c’est intéressant parce que, contrairement à beaucoup d’autres secteurs d’activités, le numérique est en évolution constante, poursuit-elle. Par exemple, il y a à peine deux ans, la catégorie “baladodiffusion” n’existait pas, alors qu’aujourd’hui, c’est une des catégories les plus riches de tous les prix Numix. Je pense que dans ce sens-là, c’est une plateforme extrêmement importante pour prendre le pouls de ce qui se crée en termes d’expression numérique.»

Se déployant exceptionnellement en ligne cette année, le gala des prix Numix, rebaptisé pour l’occasion NUMIX/REMIX 2020, se tiendra du 15 au 18 juin, à partir de 16h, directement via un Facebook Live. L’événement sera accessible via la page facebook.com/GalaNUMIX et sera disponible ensuite en différé.

«L’objectif, c’est qu’au lieu de faire une seule et longue captation de l’ensemble du gala, il va y avoir quatre épisodes, quatre chapitres au gala, qui vont être diffusés une fois par jour», décrit la présidente du jury.

Autre nouveauté, c’est l’industrie de la créativité numérique elle-même qui a pris en charge cette année la production de l’événement.

SÉBASTIEN ST-JEAN/AGENCE QMI

«Ça va être vraiment à l’image de la créativité numérique du Québec au sens où chacune des équipes a reçu carte blanche pour son épisode, pour sa section, explique Catalina Briceño. Donc, ça va être extrêmement éclectique, ce n’est pas un format traditionnel du tout, je pense qu’on va avoir énormément de surprises. C’est pour ça qu’on parle vraiment de NUMIX/REMIX, en ce sens que c’est vraiment un gala par et pour l’industrie.»

Le beau côté du numérique

Si les nouvelles technologies peuvent être ponctuellement critiquées pour les risques qu’elles font courir aux sociétés, le gala NUMIX/REMIX 2020 peut s’avérer d’une grande pertinence pour indiquer en quoi elles peuvent également se révéler d’une grande valeur, selon Catalina Briceño.

«Au cours des deux ou trois dernières années, le numérique a reçu beaucoup de mauvaise presse et avec raison, estime la présidente du jury. Avec les GAFA [Google, Amazon, Facebook, Apple], les “fake news”, les vols de données personnelles, je pense que les gens sont dans une espèce d’éveil de ce que ça peut représenter comme potentiel, mais également comme limites, comme risques.»

«Les prix Numix nous rappellent également qu’il y a moyen quand même de mettre à profit les nouvelles technologies pour révéler de l’humain, du beau, pour donner la parole à des groupes qui sont en région, des groupes plus isolés, des groupes issus de la diversité, pour pouvoir exprimer une identité à travers des formes d’expression numériques extrêmement diversifiées», poursuit-elle.