/finance
Navigation

Un ensemble résidentiel de 130 M$ à Sainte-Foy

Un ensemble résidentiel de 130 M$ à Sainte-Foy
Photo courtoisie, Immostar

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur Immostar construira un édifice résidentiel de huit étages et de 465 unités haut de gamme sur l’îlot Lapointe, à Sainte-Foy. L'ensemble, baptisé MU, est évalué à 130 M$. 

Mardi, la direction d’Immostar a levé le voile sur son projet de condos locatifs «connectés» à proximité du boulevard Laurier et des centres commerciaux. Les travaux ont commencé l’automne dernier avec la démolition des 16 bungalows sur le site.

«L’îlot Lapointe jouit d’une situation géographique unique, à proximité de tout ce dont on peut avoir besoin au quotidien: commerces, services, restaurants, épicerie, pharmacie, soins médicaux, divertissement», fait valoir Kevin Lachance, associé et vice-président finance et investissements chez Immostar.

Avec ce nouvel ensemble, le promoteur immobilier de Québec vise une clientèle multigénérationnelle. Des 465 unités allant des studios aux maisons de ville, 50 seront de prestige. 

Le Journal avait révélé les grandes lignes de ce projet en novembre dernier.

Un ensemble résidentiel de 130 M$ à Sainte-Foy
Photo courtoisie, Immostar

Par ailleurs, environ 80 formules d’habitation tout inclus seront offertes, note la direction. L’édifice offrira une cour intérieure, des jardins communautaires, une salle de travail, un café, un espace foyer, une cuisine commune, une salle d’entraînement et une piscine.

Tout comme pour son projet de 13 étages baptisé Le Huppé, à Lebourgneuf, Immostar souhaite obtenir la certification WELL, qui se base sur la santé et le bien-être des êtres humains, pour MU.

Le projet, qui sera à proximité du futur tramway, est réalisé en partenariat avec Fiera Immobilier et Claridge. En 2018, les promoteurs avaient déboursé 16 M$ pour mettre le grappin sur ces terrains situés dans le secteur des rues Jean-de-Quen et Lapointe.

La livraison de la première phase de condos est prévue pour l’été 2021. Les travaux pour la deuxième phase devraient être terminés à l’été 2022. 

Les animaux de compagnie seront acceptés. 

Le vice-président marketing chez Immostar, François Pelchat, est d’avis que les impacts de la COVID-19 ne devraient pas trop se faire ressentir sur la demande pour les unités résidentielles. L’homme d’affaires précise que son projet sera adapté afin de respecter les mesures de sécurité nécessaires.

«Le naturel revient vite au galop chez les gens. C’est un site exceptionnel. Est-ce qu’on va voir une absorption moins rapide? Peut-être au début, mais je ne crois pas que cela va changer à plus long terme. C’est une question de confiance», avance-t-il.

Immostar possède un portefeuille immobilier d’environ 3 millions de pieds carrés au Québec. Au cours des trois prochaines années, l’entreprise espère construire 1000 unités résidentielles dans la grande région de Québec.