/news/provincial
Navigation

Ville de Québec: le Centre de glaces inauguré avec quelques mois de retard en mai 2021

Centre de glace
Photo Courtoisie Plan du futur Centre de glaces de la ville de Quebec. Sur le croquis, le plan de la vue d'ensemble du batiment. 19 fevrier 2018

Coup d'oeil sur cet article

À cause de la COVID-19, le Centre de glaces ne sera finalement livré qu’en mai 2021 au lieu d’octobre 2020.

• À lire aussi: Ville de Québec : le projet de ciné-parcs estivaux est menacé

• À lire aussi: Le VG critique le processus d’achat des midibus par le RTC

C’est ce que Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, a fait savoir mercredi en fin d’après-midi, dans un point de presse consacré aux chantiers municipaux majeurs de la municipalité en 2020. 

«La COVID a plusieurs effets. Le premier, c’est d’arrêter le chantier durant à peu près deux mois. Le second est que, lorsqu’on recommence avec les équipes, il y a tout l’effort de mobilisation et de synchronisation. C’est sûr qu’on ne peut pas faire travailler tout le monde en même temps. Il y a donc un séquençage qui a été refait», a expliqué M. Normand.   

Ce dernier a juré que le retard «n’a rien à voir» avec la résiliation récente du contrat du Groupe Axor et la reprise à l’interne de la gestion du chantier.

Juste à côté du futur Centre de glaces, le Marché public de Sainte-Foy, qui devrait être prêt en mai, le sera finalement à la mi-juillet 2020. D’ici là, des installations temporaires ont été mises en place.

Chantiers majeurs

Cette année, la Ville investira 106,5 millions$ soit moins que les années précédentes. Les subventions gouvernementales sont moins importantes cette année, a-t-on expliqué.

En 2020, les sept chantiers majeurs sont le réaménagement de l’avenue Cartier (débuté le 11 mai), le réaménagement du boulevard Hochelaga (commencé début juin), le parachèvement des travaux de la route de l’Église, le réaménagement de l’intersection de la rue Saint-Jean avec la côte de la Fabrique et la rue Pierre-Olivier-Chauveau (presque complété) et le réaménagement du boulevard de la Chaudière. Notons également la reconstruction du pont de l’Accueil sur le boulevard Masson et du Pont à Patates sur le boulevard de la Colline.

L’exécution des travaux se fera en conformité avec les recommandations de la CNESST. «Il y a un impact sur la productivité des entrepreneurs», a convenu Daniel Lessard, directeur du service de l’ingénierie à la Ville de Québec. Cela dit, ce dernier pense que l’essentiel des travaux prévus pourront être réalisés à temps.