/entertainment/shows
Navigation

Tournée TD musiparc: des airs de festival

Marc Dupré donne le coup d’envoi de la tournée TD musiparc vendredi soir à la baie de Beauport

Musiparc  Baie de Beauport
Photo Simon Clark Gabriel Fontaine-Leclerc, de chez Gestev, rencontrait les médias jeudi à la baie de Beauport.

Coup d'oeil sur cet article

Après une «course contre la montre» de trois semaines, où il a fallu faire face à des enjeux d’équipements, de budget et de main-d’œuvre, tout est fin prêt pour le premier spectacle d’envergure post-pandémie qui sera donné vendredi soir à la baie de Beauport par Marc Dupré.

• À lire aussi: Des spectacles devant public au Palais Montcalm

Le site peut accueillir 350 voitures.
Photo Simon Clark
Le site peut accueillir 350 voitures.

Après avoir vu l’été complet se vider de ses festivals, il y a quelque chose d’émouvant et d’inespéré à voir l’immense scène se dresser au milieu d’un vaste terrain qui pourra accueillir jusqu’à 350 voitures vendredi soir pour le coup d’envoi de la tournée TD musiparc, une série de 103 concerts à travers la province. France D’Amour, 2 Frères, Bleu Jeans Bleu, Kaïn et Kevin Parent sont au programme, entre autres, jusqu'au 19 juillet.

Une scène de 40 pieds sur 50 pieds, avec deux écrans géants, est érigée dans cinq musiparcs du Québec.
Photo Simon Clark
Une scène de 40 pieds sur 50 pieds, avec deux écrans géants, est érigée dans cinq musiparcs du Québec.

Le dispositif scénique érigé à la baie de Beauport, soit celui d’une scène de 40 pieds sur 50 pieds et deux écrans géants, est exactement le même que celui qui est en train d’être monté dans les quatre autres musiparcs du Québec, soit Bromont, Gatineau, Mercier et Mirabel, et où les spectacles débutent tous mardi.

«On a dû faire face à plusieurs défis, dont trouver un équilibre entre le budget, le peu de temps qu’on avait et les règles de la COVID», a relaté sur place Gabriel Fontaine-Leclerc, directeur général de Gestev, jeudi. 

Étonnamment, «il était difficile de recruter», dit-il, parce que «beaucoup de gens étaient sur des programmes fédéraux, donc ce n’est pas nécessairement tout le monde qui a la flexibilité de pouvoir en sortir et y revenir». Plusieurs fournisseurs de l’industrie ont aussi considérablement réduit leur personnel, indique-t-il. 

De l’inconnu

Malgré la fierté, l’expérience est inconnue pour tout le monde. Surtout sur le plan technique. On remarque qu’il n’y a pas de colonnes de son aux abords de la scène. Les artistes entendront le son seulement dans leurs oreillettes, tandis que les spectateurs auront le son via la bande FM, dans leurs voitures.

«On a hâte de voir l’effet de toutes les radios d’auto ensemble, à fort volume. Sûrement que ça va créer quelque chose», anticipe Gabriel Fontaine-Leclerc. 

La voiture a ses avantages. Si la température est probablement le seul enjeu incontrôlable d’un spectacle extérieur, les spectateurs auront leur propre toit en cas de pluie, souligne-t-il. 

Concernant les règles à suivre, des agents de sécurité et de service à la clientèle seront sur le terrain pour guider les spectateurs. Évidemment, toutes les règles de distanciation sociale devront être respectées et on demande aux spectateurs de rester dans leur voiture pour l’écoute du spectacle. Bien sûr, il sera possible d’aller aux toilettes chimiques installées sur le site. 

Toutes les voitures seront installées à deux mètres de distance et tout le monde devra se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie. 

Gabriel Fontaine-Leclerc se fie au bon jugement des gens. «Je pense qu’à ce stade-ci, tout le monde est responsable de suivre les règles et les gens sont déjà conscientisés».


► La programmation de la tournée est disponible au musiparc.com