/news/currentevents
Navigation

Le Doc Pierre Mailloux sort l’artillerie lourde

Le psychiatre poursuit le Collège des médecins pour 10 millions de dollars

Doc Mailloux
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves Le psychiatre Pierre Mailloux montre fièrement la clé de son bureau médical de Louiseville (immeuble derrière) qu’on ne lui a jamais enlevé malgré ses démêlés.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Après une saga judiciaire de 20 ans, le Doc Mailloux poursuit maintenant le Collège des médecins du Québec pour plus de 10 millions $, entre autres pour perte de revenus et atteinte à sa réputation.

• À lire aussi: Le Doc Mailloux propose de payer les jeunes pour aller à l'école

« Je demande réparation, et je pense que j’ai raison. Il y a un tort épouvantable qui m’a été causé, explique le psychiatre de 71 ans. C’est sûr que j’ai perdu des amis, il y a du monde qui m’évitait. Comme professionnel, on ne peut pas être radié sept fois et que ça n’ait pas d’impact. » 

Pierre Mailloux a déposé dans les derniers jours une poursuite de 10 125 781, 59 $ contre le Collège des médecins du Québec, au palais de justice de Trois-Rivières.  

« Plus précisément, le demandeur reproche au Collège ses actions à son égard, qu’il qualifie d’acharnement et de conduite abusive et harcelante », indique le document. 

Doc Mailloux
Photo Amélie St-Yves

Le Collège des médecins est notamment chargé de surveiller et d’évaluer la pratique médicale au Québec, et son syndic a déposé quatre plaintes disciplinaires contre le Dr Mailloux depuis 1999, concernant des propos tenus à la radio et à la télévision, mais aussi au sujet de la prescription de doses élevées d’antipsychotiques à des jeunes. 

La majorité des sanctions imposées par le Collège ont toutefois été réduites ou annulées en cours d’appel. Le psychiatre a tout de même été radié sept fois au fil des ans, pour un total de 21 mois. 

Bien en selle

Pourtant, depuis mai 2019, il est de retour à la case départ et peut travailler auprès des adolescents de plus de 13 ans et des adultes, mégadoses d’antipsychotiques ou pas, comme il le faisait avant toute cette saga.  

Le syndic Mario Deschênes, qui était aux trousses de Pierre Mailloux depuis de nombreuses années, a pour sa part été congédié en septembre, sans trop d’explications du Collège, qui n’a pas voulu commenter le présent dossier. 

« Il en menait large », résume le Dr Mailloux à propos de Mario Deschênes. 

Le psychiatre croit que le Collège est coupable de l’avoir laissé faire trop longtemps, en plus d’avoir été carrément fautif.  

Au total, Pierre Mailloux estime avoir payé 125 781,59 $ en frais judiciaires et amendes au Collège des médecins depuis 20 ans. Il demande maintenant 4 millions $ pour perte de revenus, 2 millions $ pour perte de jouissance de la vie, 2 millions $ pour atteinte à la réputation et 2 millions $ pour atteinte illicite et intentionnelle à son honneur et à ses droits.  

Il déplore notamment que deux de ses trois enfants aient souffert de voir leur père se faire varloper sur la place publique. 

« Ils ne se sont jamais plaints. Ils n’ont jamais renié leur père, mais ils se faisaient discrets », précise-t-il.