/opinion/columnists
Navigation

Lettre aux gradués

Coup d'oeil sur cet article

Après plusieurs années à étudier avec acharnement, vous attendiez avec impatience la remise du diplôme tant convoité.

Vous espériez une soirée de graduation mémorable. Vous rêviez de moments poignants et des dernières accolades émouvantes, voire déchirantes, avant de poursuivre, le cœur serré, chacun votre destinée. Nous avons tous eu droit à ce rite de passage certes symbolique, mais néanmoins essentiel pour clore un chapitre avant d’ouvrir le suivant.

Dans votre cas, la COVID-19 vous a brutalement volé ce rituel quasi sacré.

Cadeau

En revanche, la pandémie vous a fait le cadeau de deux enseignements infiniment plus utiles que les plus inspirants discours de graduation. Des leçons que l’on ne comprend habituellement que bien plus tard dans la vie, au détour des épreuves et des déceptions.

Il y a trois mois, vous faisiez des plans en postulant que rien ni personne ne pourrait les déjouer. Vous pensiez être libres et en contrôle de votre vie.

Puis tout a basculé le 13 mars dernier. Il n’a fallu au gouvernement qu’une courte annonce pour bouleverser votre quotidien et disloquer la société. En quelques mots, il a réquisitionné vos libertés les plus fondamentales au nom du bien commun.

N’oubliez donc jamais que les libertés sont fragiles. Elles ne sont jamais acquises. Il vous faudra les protéger, peut-être même vous battre pour les conserver.

Doute

Vous avez également pu noter que les experts en tous genres n’ont finalement aucune réelle certitude. Ils sont capables d’affirmer avec aplomb une chose et son contraire.

Apprenez donc à douter de tout le monde. Vérifiez toujours les informations qui circulent, repérez les dogmes et questionnez-les. La vérité est toujours plus complexe et plus nuancée que les versions simplifiées, voire manichéennes, qu’on nous présente de la réalité.

La pandémie est une épreuve pénible qui laissera son empreinte. Profitez-en pour gagner 20 ans de maturité et de sagesse !