/news/provincial
Navigation

Labeaume énigmatique quant à son avenir

Régis Labeaume et Rémy Normand participaient à un point de presse au sujet du projet de tramway à Québec, vendredi matin.
Photo JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Régis Labeaume et Rémy Normand participaient à un point de presse au sujet du projet de tramway à Québec, vendredi matin.

Coup d'oeil sur cet article

En poste depuis décembre 2007, le maire de Québec, Régis Labeaume, est demeuré énigmatique et évasif lorsqu’il a été interrogé au sujet de son avenir politique.

• À lire aussi: [PHOTOS] Tramway de Québec: le tunnel pourrait finalement ressortir à proximité du Grand Théâtre

• À lire aussi: Le projet de ciné-parc gratuit à Québec tombe à l’eau

« Est-ce qu’il y a une possibilité théorique que vous soyez encore en poste le jour où le tramway sera... ? » a demandé un journaliste, vendredi, en marge d’un point de presse.

Visiblement surpris, Régis Labeaume a d’abord coupé court. « Vous êtes vraiment en dehors de la question [de la conférence de presse]. Je vous en prie. On n’est pas là. Là, on est en train de parler des tunnels, puis on passe à la prochaine élection ! Écoutez, j’ai la berlue là », a-t-il laissé tomber. 

« Je suis assez stratège »

Quelques secondes plus tard, le maire a semblé reprendre du poil de la bête. Il s’est lancé dans cette longue tirade :

« C’est ma vie. Là, je suis là. Pour le reste, on verra. En passant, je suis assez stratège normalement. Je ne laisserai pas les autres décider pour moi. C’est moi qui vais décider quand est-ce que je donnerai mes réponses. C’est toujours bon quand une élection arrive d’avoir ton agenda et de ne pas te le laisser imposer par les autres. Dans ce cas-ci, vous allez l’apprendre d’aplomb [...] J’aime ça voir mes adversaires se demander si je me représente. C’est parfait ça », a-t-il ajouté.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Gosselin candidat 

Depuis quelques mois, Québec 21 accompagne régulièrement ses gazouillis et ses statuts Facebook par le mot-clic #lemandatdetrop. 

Vendredi après-midi, Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, a confirmé qu’il sera lui-même candidat à la mairie dans 17 mois. « Ce sera à lui [Régis Labeaume] de décider s’il se représente ou pas, a-t-il mentionné. Qu’il se présente ou non, j’ai la ferme intention de le remplacer le 7 novembre 2021. »

La prochaine élection municipale est prévue pour novembre 2021. Le réseau structurant de transport en commun, projet de 3,3 milliards $, doit être livré à la fin 2026.